Sous pression algérienne, accord entre le MNLA et Ansar Dine à Alger

22/12/2012 - 00:29

ALGER(SIWEL) — Sous l'effet de la résolution onusienne adoptée jeudi 20 décembre à New York, sous l'égide de l'Algérie, le MNLA et Ansar Dine annoncent, au terme d'une réunion tenue aujourd'hui à Alger, qu'ils s'engagent à cesser les hostilités au nord du pays et à négocier avec Bamako.


Un protocole de partenariat entre le MNLA et Ansar Dine a été signé aujourd'hui sous l'égide de l'Algérie.PH/DR
Un protocole de partenariat entre le MNLA et Ansar Dine a été signé aujourd'hui sous l'égide de l'Algérie.PH/DR
Selon la déclaration adoptée au terme de la réunion du ce jour à Alger, les représentants des islamo-terroristes d'Ansar Dine et du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) ont convenu de « s'abstenir de toute action susceptible d'engendrer des situations de confrontation et toute forme d'hostilité dans les zones qui sont sous leur contrôle ». Les deux mouvements, l'un islamiste et l'autre laïc se sont engagé à « tout mettre en oeuvre pour faire respecter cet accord ».

Au terme de cette rencontre sous le haut patronage de l'Algérie, le représentant d’Ansar Dine a tenu à réaffirmer qu’il « n’était pas question de négocier sur la charia », bien que l’accord prévoit « le respect des valeurs authentiques du peuple de l’Azawad », une condition chère au MNLA qui n'a visiblement pas pu aller au delà de cette exigence. Le MNLA avait signé, le 26 mai 2012, un accord avec Ansar Dine, vite devenu caduc après avoir déclenché une crise politique au sein du MNLA en raison de l'obstination de Ansar Dine à vouloir imposer la charia, la loi islamique aux antipodes des valeurs ancestrales du peuple Touareg.

L'Algérie revient en force dans les négociation entre les Touaregs et l'Etat central de Bamako. Elle avait été au centre de tous les accords qui devaient régler le conflit récurent qui opposait Bamako aux Touaregs mais aucun de ces accords n'avaient apporté de solution positive pour les Touaregs.

Le MNLA avait lancé en janvier 2012 l'offensive dans l'Azawad (Nord-Mali), avant d'être débordé par les groupes islamo-terroristes d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Muajo) et d'Ansar Dine.

nbb,
SIWEL 220029 DEC 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu