Souk el-Tenine : violents heurts suite à l'interpellation du gardien du MOB

02/02/2012 - 20:54

VGAYET (SIWEL) — L'interpellation ce jeudi matin de Lyes Aissani, gardien de l’équipe du MOB (Mouloudia olympique de Béjaïa), par la police en exécution d'un mandat d'arrêt émis par la justice, a provoqué une flambée de violence dans la localité de Souk el-Tenine.


Lyes Aissani en équipe nationale algérienne (PH/DR)
Lyes Aissani en équipe nationale algérienne (PH/DR)
Dimanche, Lyes Aïssani a été entendu par le procureur de la République.

Lundi, le joueur comparaissait devant le juge d’instruction.

Jeudi matin, la police de Béjaïa l'interpelle et le place en détention provisoire pour homicide involontaire.

Le portier international évoluant au MOBéjaïa, a été derrière un accident de la circulation, qui s’est produit le 20 septembre 2011, au niveau du Club hippique de la ville de Tichy, provoquant la mort d’un piéton, un homme de 33 ans, employé de l’Entreprise des travaux publics.

Cette interpellation a provoqué en milieu d'après-midi une flambée de violence dans la localité de Souk el-Tenine d’où est originaire le gardien, sise à une trentaine de kilomètres à l’est de Vgayet.

Un millier de jeunes ont caillassé le commissariat de Souk el-Tenine. La police a riposté en tirant des gaz lacrymogènes.

Les affrontements ont fait des blessés mais aucun bilan n’était disponible en début de soirée.

Les affrontements se poursuivaient toujours vers 20 heures.

La circulation automobile a été coupée au niveau de la RN 9, qui relie Béjaïa à Sétif et Jijel.

Son procès devrait avoir lieu le 07 février prochain, après avoir été programmé, dans un premier lieu, pour mardi dernier.

wbw
SIWEL 022054 FEV 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu