Sommet algéro-français sur fond de tensions

09/04/2016 - 10:01

PARIS (SIWEL) — La Une du 05 avril du quotidien français du soir, Le Monde, couvrant le scandale "Panama Papers" des comptes offshore détenus notamment par des proches du clan Bouteflika, a tant déplu au régime algérien que l’ambassadeur de France à Alger, Bernard Emié, a été convoqué mercredi par le ministère algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, ceci à la veille du sommet algéro-français de deux jours pour lequel se rendra en Algérie le premier ministre français Manuel Valls à partir de ce samedi


La Une du Monde du 05/04/2016 (PH/DR)
La Une du Monde du 05/04/2016 (PH/DR)
Par ce geste, l'état algérien vient de prouver que pour lui, il ne peut exister de liberté de la presse, pensant que la rédaction du Monde serait à l'Elysée ou à Matignon.

Car à ce rythme, le ministre DZ des AE devra convoquer les ambassadeurs de 69 autres pays dont 107 médias (dont le Monde pour la France) s'étaient regroupés au sein du Consortium international de journalistes d'investigation (ICIJ) pour décortiquer les 11,5 millions de documents du cabinet panaméen Mossack Fonseca et ayant déjà provoquer la démission du 1er ministre islandais...

Le ministre algérien des Affaires étrangères a émis une protestation énergique au diplomate français, une première depuis plusieurs années. selon une source diplomatique.

Il lui a fait part du mécontentement de l’Algérie. Officiellement, c’est la Une du journal Le Monde. Mais officieusement, le régime algérien est également mécontent du dernier soutien de la France au Maroc dans son bras de fer avec l'Algérie auprès de l’ONU au sujet du dossier du Sahara occidental.

wbw
SIWEL 091001 AVR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu