Slimane Kadi et Lazhar Bessadi accusés d’imprimer, pour le compte du MAK, la "propagande" souverainiste kabyle

09/03/2016 - 18:08

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Interpellés en début d’après-midi à Tizi-Ouzou, Slimane Kadi et Lazhar Bessadi, propriétaires d'un magasin de matériel informatique où ils ont été arrêtés, se trouvent encore au commissariat central de Tizi-Ouzou au moment où nous mettons en ligne.

Ils sont accusés de mettre leur commerce à la disposition du MAK et d'utiliser leurs outils informatiques pour réaliser les impressions des tracts et des affiches du MAK.


 Slimane Kadi et Lazhar Bessadi accusés d’imprimer, pour le compte du MAK, la "propagande" souverainiste kabyle
Le militant Mokhtar Ouazi (dit Pika) et la jeune vendeuse, qui se trouvait avec eux dans le magasin au moment de l’arrestation, ont été relâchés à l’instant après plusieurs heures de détention illégale.

Quant aux deux propriétaires du magasin, ils sont tout aussi illégalement retenus au commissariat central de Tizi-Ouzou. Leurs ordinateurs et l’ensemble de leur matériel informatique ont été confisqués.

Les militants du MAK sont en ce moment même en train de se rassembler devant le commissariat central pour exiger la libération immédiate et sans conditions de leurs camarades car militer pacifiquement pour le droit à l'autodétermination des peuples est non seulement un droit inaliénable reconnu par les instances internationales mais également un droit dûment ratifié par l'Etat algérien.

Quand bien même l'Etat algérien n'a pas la réputation de tenir ses engagements internationaux en terme de droits et de liberté, il n'en demeure pas moins que du point de vue du droit, c'est bien lui qui est dans l'illégalité et non les pacifiques militants du MAK.

cdb/zp,
SIWEL 091808 FEV 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche