Sit-in du Collectif des Jeunes d'Ahnif devant la Wilaya de Bouira

30/03/2012 - 23:00

TUVIRET (SIWEL) — Un « Collectif des Jeunes d'Ahnif », commune d'Imcheddalen (M'chedallah) sise à 40 Km à l'est de Bouira, a observé mercredi un rassemblement devant le siège de la Wilaya pour exiger « le droit à une vie digne » et faire entendre les revendications d'« une région délaissée en matière de développement social, économique et culturel ».


Dirigé par une quarantaine de « jeunes de tous bords », chômeurs, diplômés et étudiants, le Collectif des Jeunes d'Ahnif active depuis plus d'un mois pour faire connaitre les revendications d'une région entièrement marginalisée en terme d'investissement, d'emploi et d'infrastructures élémentaires tel que l'eau et le gaz de ville.

Ahnif est une commune traversée à la fois par la RN N°05 et l’autoroute Est-Ouest. « C'est une région qui compte une large superficie, elle est très riche en matériaux et entourée par trois sources d’eaux avec un potentiel humain très considérable. » explique Meziane Abane membre du collectif et natif de la région. « Pourtant, c’est une région délaissée en matière de développement social, économique et culturel. Des usines détournées. Les quelques projets initiés n'ont jamais vu le jour. Tamellaht qui couvre la majorité du territoire communal et qui compte 7 villages reste sans gaz et sans eau à ce jour. Une jeunesse abandonnée dont la plupart sont chômeurs, anéantis, marginalisés et poussés à l’irréversible. Une situation chaotique dans une région qui pourrait être un exemple de réussite pour d’autres en Algérie. » s'indigne-t-il.

Le collectif mène ses actions sous forme de marches et de rassemblements devant les établissements publiques. Sa première manifestation remonte au 20 février écoulé à Ahnif. Un sit-in devant le siège de la Wilaya de Tuviret (Bouira) ce mercredi a marqué le point d'orgue d'une semaine de sensibilisation à Ahnif sur les actions du Collectif : rencontre et débats avec les citoyens, déplacement d'un village à l'autre, etc. Cependant le mouvement assure qu'il ne cessera ses protestations jusqu'à satisfaction entière de ses revendications dont :

- L'accès au gaz et à l'eau
- La sectorisation des usines de plâtre (Amenhar 1-2) dans la commune d’Ahnif qui doit bénéficier de plein droit de ce qu’il lui revient
- La mise en place de projets de développement social, économique, sportif et culturel dans la région
- L'accès à l'emploi
- L'accès au logement, qui mettra fin à une grande souffrance dans ce domaine.

Par ailleurs, le Collectif des Jeunes d'Ahnif fait part de ses actions sur sa page Facebook.

bbi
SIWEL 302300 MAR 12





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu