Sidi-Aich : le MAK soutient Garouche Laid

11/01/2013 - 23:53

SIDI-AICH (SIWEL) — Une délégation du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) ainsi que des militants du mouvement, notamment les responsables de la sections des At Dwala, se sont rendus, ce matin, à Sidi Aich, pour exprimer le soutien du mouvement à Laïd Garouche, responsable au sein de la coordination locale du MAK arrêté par la police algérienne avant-hier, mercredi.


Pour rappel, Garouche Laid, président de la section MAK de Sidi Aich a été arrêté, mercredi matin, à 10H alors qu'il affichait l'appel à la marche populaire de Yennayer 2963 à laquelle avait appelé le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK). Après plus de deux heures d’interrogatoire, Laïd sera libéré.

Pour exprimer le soutien du mouvement au militant, la direction du MAK s’est déplacée, ce matin, à Sidi Aïch. Accueilli par les militants de la localité, Bouaziz Ait Chebib a exprimé ses vifs remerciements à la population locale qui s’est mobilisée pour libérer Laïd.

Selon le récit du jeune militant, les policiers algériens lui reprochaient hormis son activité politique, même le fait de s’exprimer en kabyle. « Une chose que je ne pourrai jamais oublier », a-t-il indiqué pour Siwel. Ensuite, le jeune a ajouté que les policiers voulaient le pousser à quitter le MAK. « La Kabylie libre et moderne est un projet auquel j’ai adhéré avec une conviction de fer », a-t-il affirmé.

Le président du MAK a, par ailleurs, dénoncé les pratiques de la police algérienne qu’il qualifie de pratiques révolues et qui expriment « l’antikabylisme du pouvoir algérien ».

aai/wbw
SIWEL 122353 JAN 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche