Sétif : deux étudiantes kabyles se font agresser pour ne pas avoir porté le voile

02/12/2011 - 16:27

SETIF (SIWEL) — Deux étudiantes en droit originaires de Vgayet (Béjaïa) qui avaient été affectées à l’université Ferhat Abbas de Sétif, ont été agressées à la bombe lacrymogène hier après midi à l'entrée de la résidence universitaire El‑Hidhab3.


Université Ferhat Abbas de Sétif (DR)
Université Ferhat Abbas de Sétif (DR)
« L’agresseur nous a reproché de ne pas porter le voile » reporte l'une d'elles. Les étudiantes ont reçu des premiers soins à l'infirmerie de la cité universitaire avant d'être transférées au CHU de Sétif. Elles ont déposé plainte contre X.

Sur le motif officiel de saturation des filières à l’université de Vgayet, 4200 étudiants kabyles ont été transférés vers les universités de Sétif et Jijel pour cette rentrée universitaire. En date du 23 octobre, des étudiants soutenus par leurs familles avaient réclamé une réaffectation vers l'université de leur wilaya d'origine.

Le 15 novembre, Siwel avait mené une enquête auprès des étudiants kabyles orientés à Sétif. Ceux ci s'étaient plaints de « racisme anti-kabyle ».

cc/bbi
SIWEL 021627 DEC 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu