Service public : deux villages de Tizi-Rached ferment la RN12 et le siège de la daïra

14/10/2012 - 16:55

TIZI-WEZZU (SIWEL) — Ce dimanche matin, les citoyens du village de Timezgida ont procédé à la fermeture de la Route nationale 12 pour exiger le gaz de ville et ceux du village d'Aguni Ǧilban ont dû procéder à la fermeture du siège de la daïra de Tizi-Rached pour réclamer la reprise des travaux de réhabilitation des routes.


Siège de la daïa (sous-préfecture, NDLR) de Tizi-Rached (PH/DR)
Siège de la daïa (sous-préfecture, NDLR) de Tizi-Rached (PH/DR)
La RN12 reliant le chef lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou à la daïra d’Azazga, au niveau de la commune de Tizi-Rached, une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Tizi-Ouzou, a fait l’objet d’une fermeture ce matin par les habitants du village Timezgida.

Les villageois en colère exigent le raccordement de leur village au réseau de gaz de ville. Une exigence selon ces villageois. « Le gaz de ville devient une nécessité pour nous. Le réseau de distribution n’est pas loin de nos habitations, donc pourquoi ce laisser allé ? Et dire que l’hiver arrive », estiment les habitants.

Toujours dans la wilaya de Tizi-Ouzou, une autre action de protestation a été enregistrée ce matin. Il s’agit du village Agouni Djilvan, relevant de la daïra (sous-préfecture, NDLR) de Tizi-Rached, qui a initié une action de protestation ce matin. Les villageois qui ont fermé le siège de la daïra de Tizi-Rached, dénoncent l’arrêt des travaux entrepris dans la réhabilitation des routes qui mènent à leur village. Ils réclament la reprise immédiate des travaux, et ce, avant l’arrivée des grandes pluies qui s’annoncent déjà.

aai/wbw
SIWEL 141655OCT 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu