Série d'arrestations et déploiement massif de la police et de la gendarmerie algériennes pour empêcher la tenue du 3ème Congrès du MAK

26/02/2016 - 08:09

KABYLIE (SIWEL) —Depuis hier soir, les services de la police et de la gendarmerie coloniales algériennes sont en alerte maximale en Kabylie. Des barrages sont dressés partout, dans toutes les entrées et sorties d'agglomérations des villes et villages de Kabylie. Un simple citoyen qui n'en revenait pas a même signalé des bérets rouges...ce qu'il n'avait encore jamais vu


Série d'arrestations et déploiement massif de la police et de la gendarmerie algériennes pour empêcher la tenue du 3ème Congrès du MAK
Un fourgon de voyageurs transportant les militants du MAK d'At Ouavane a été arrêté et tous ses voyageurs embarqués au commissariat à Michelet.

Les véhicules personnels également ne sont pas épargnés. Partis de Mirabeau (Draa Ben Khedda), ce sont 5 militants qui ont été arrêtes à un barrage à Tizi-Ouzou, leur véhicule immobilisé et les papiers confisqués...ils poirotent encore là-bas attendant que la police coloniale leur rendre leurs papiers.

Idem à Agwni Ggeghrane, des groupes entiers de militants ont été arrêtés du côté d'At Wasif. ils ont été relâchés mais leur papiers leurs ont été confisqués.

Idem encore à Smaoune, plusieurs militants ont ont été arrêtés et conduits au commissariat d'Ighzer Ameqrane. Ils s'y trouvent encore

Le fourgon transportant les militant d'At Dwala a été arrêtés à Tizi-Ouzou au niveau du carrefour du 20 avril. Les militants disposant des papiers coloniaux algériens ont vus leurs papiers confisqué, deux autres militants qui n'avaient pas les papiers algériens sur eux ont été embarqués au commissariat.

Les fourgons transportant les militants d'Aqvil et de Michelet ont été interceptés par les forces coloniales. Les militants sont retenus sur places et les chauffeurs des fourgons sont intimidés.

Au campus universitaire de Hasnaoua, les policiers en civils grouillent partout, surveillant les moindres faits et gestes des étudiants.

Même scénario a Adekkar, Leqseur et plusieurs autres villes de Vgayet, des barrages partout sur tous les axes routiers. Tous les voyageurs matinaux se rendant de Vgayet à Tizi-Ouzou sont suspectés de se rendre au congrès du MAK.

zp,
SIWEL 260809 FEV 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu