Séminaire international sur l’Autodétermination des Peuples : la Kabylie conviée à l’événement

14/09/2012 - 14:40

BRUXELLES (SIWEL) — Un séminaire international sous le thème « Autodétermination des peuples. Modèles d’État », sera organisé, les 20 et 21 septembre prochains au siège du parlement de l’union européenne, à Bruxelles. Cette rencontre planétaire est convoquée par Le Réseau Mondial Pour les Droits Collectifs des Peuples (RMDCP). Une délégation de militants kabyles est conviée à l'événement.


Le séminaire se tiendra au siège du Parlement européen à Bruxelles. PH/DR
Le séminaire se tiendra au siège du Parlement européen à Bruxelles. PH/DR
Le droit à l’autodétermination des peuples est inéluctable de nos jours. Aucune puissance coloniale ne pourra dominer et dompter des peuples éternellement. L’histoire s’accélère. Des forces politiques et des ONG de pays démocratiques mettent la pression sur leurs Etats respectifs afin qu’ils soutiennent les peuples opprimés. A l’ère d’Internet, le moindre dépassement fait le tour du monde en un clin d’œil. Les télévisions des tyrans ne peuvent plus rien cacher.

Une aubaine pour les peuples qui sont toujours opprimés, à l’image des Kabyles, de faire entendre leur cause et étaler sur le concert des nations leur détresse.
Ce séminaire, auquel participera l’eurodéputée Ana Miranda (BNG, Galice), l’ex-député de l’assemblée nationale du Québec Daniel Turp (Parti Québécois), abordera plusieurs questions et perspectives relatives à la question du droit des peuples à leur autodétermination, telles que « Qu’elles sont les nouvelles perspectives pour l’autodétermination des peuples au XXIème siècle ? », «
Comment peut-on résoudre les conflits causés par manque de volonté démocratique des états ? », « Quel rôle jouent les institutions européennes ? ».

Selon Hocine Azem, membre de conseil fédéral du Congrès Mondial Amazigh et membre de la direction du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK), 30 organisations représentatives de différentes nations sans Etat de part le monde y seront présentes.
« L’objectif du séminaire est de réfléchir et présenter des propositions concernant la construction de l’Europe, d’un point de vue des droits collectifs et de leurs nations sans Etat, ainsi que la présentation internationale du Réseau Mondial.

Parmi les participants, nous soulignons la présence de l’eurodéputée Ana Miranda (BNG,Galice),l’ex député de l’assemblée nationale du Québec Daniel Turp (Parti Québécois). Le débat du séminaire tournera autour de la situation d’une quinzaine de nations et de peuples sans Etats, entre lesquelles : l’Écosse, la Bretagne, la Kabylie, le Kurdistan, le pays basque, Galice, les pays Catalans, Cornouailles, le Sahara Occidental, ... » ; Nous précise Hocine Azem. Ce dernier ajoute qu’une délégation de la Kabylie est aussi conviée à l’évènement.

Pour rappel, le Réseau Mondial Pour les Droits collectifs des peuples (RMDCP) a vu le jour en 2009 et s’est officiellement constitué en Novembre 2011. Son action a servi à la prise en considération de la question des droits collectifs des peuples, commençant par une forte participation lors des derniers forums sociaux mondiaux (Belem/Brésil 2009. Dakar/Sénégal 2011/Porto Alegre/Brésil 2012).

ni/aai
Siwel 141440 sept12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu