Sellal reconnait de fait l'existence de plusieurs peuples en Algérie

10/04/2014 - 01:35

TAGHERDAYT (SIWEL) — En chamboulant son programme mercredi pour animer deux meetings à Ghardaïa « le premier chez les Ibadhites et le deuxième chez les Malekites », le directeur de campagne du candidat Bouteflika reconnait de facto l'existence de plusieurs peuples en Algérie


Malgré le choix des mots avec la langue de bois caractérisant la classe politique algérienne, en employant le termes "Ibadhites" et "Malekites" pour faire croire qu'il s'agissait d'une différence de rites d'une même religion, le système arabo-islamiste algérien ne fait que cacher le soleil avec un tamis, car on parle bien d'une différence communautaire puisqu'il s'agit des Imzaviyen (Mozabites) qui sont des Berbères et des Chaâmbas qui sont des Arabes.

L'avantage de ce genre de camouflet permet au pouvoir de toujours réfuter toute question de conflits ethniques entre les autochtones Berbères et les envahisseurs Arabes, en réduisant cela comme à l'accoutumée à un « conflit d'ordre économique et social », la bonne affaire !

A noter que lors de son passage fin mars sur la chaîne BRTV, Ahmed Ouyahia, ancien premier ministre algérien et actuel directeur de cabinet de Bouteflika, avait utilisé les mêmes mots : Ibadites et Malékites... c'est que nous avons là à une stratégie de communication bien rodée pour éviter d'admettre que l'Algérie est composée de plusieurs peuples, parlant plusieurs langues, ayant différentes cultures...

wbw
SIWEL 100135 AVR 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche