Seif el-Islam Kadhafi capturé dans le sud de la Libye, selon un commandant de milice libyen

19/11/2011 - 12:58

TRIPOLI (SIWEL) — Seif el-Islam, le fils du "guide" Mouammar Kadhafi, a été capturé dans une ville du sud libyen avec deux de ses assistants qui tentaient de le faire passer clandestinement au Niger voisin, a annoncé samedi à la presse un commandant de milice libyen, Bachir el-Tayeleb, chef des brigades Zintan.


Seïf al-Islam Kadhafi, dans l'avion le menant à Zintan le 19 novembre 2011. (PHOTO: REUTERS/Ismail Zitouny)
Seïf al-Islam Kadhafi, dans l'avion le menant à Zintan le 19 novembre 2011. (PHOTO: REUTERS/Ismail Zitouny)
Bachir el-Tayeleb des brigades Zintan a déclaré que Seif el-Islam a été capturé dans la ville du désert de Obari, près de la ville méridionale de Sabha, à environ 660 kilomètres au sud de Tripoli.

« Seif el-Islam a été capturé avec deux fidèles qui tentaient de le faire passer clandestinement au Niger » a déclaré Bachir el-Tayeleb lors d'une conférence de presse. Il a précisé que le fils de Mouammar Kadhafi avait été emmené dans la ville de Zintan, fief de l'une des plus grandes brigades révolutionnaires en Libye. Il n'a pas voulu dire où il pourrait être jugé : « Ce serait au Conseil national de transition (CNT) de décider de l'endroit où l'ancien dirigeant libyen serait jugé ».

Depuis le 16 mai, le fils du "guide" défunt, présenté comme son dauphin présomptif, est visé par un mandat d'arrêt international pour crimes contre l'humanité. La Cour pénale internationale (CPI) avait fait savoir qu'elle était engagée dans des négociations indirectes pour sa reddition.

Seif al-Islam, né en 1972, est l'aîné de sept enfants de Mouammar Kadhafi et Safia, il demeurait jusqu'à ce jour, le dernier des fils de Mouammar Kadhafi à être toujours porté disparu. Un de ses frères, Saadi, ancien footballeur, a été accueilli par le Niger qui lui a accordé un « asile humanitaire », tandis que la veuve du "Guide", Safia, sa fille, Aïcha, et deux autres fils de Mouammar Kadhafi, Hannibal et Mohamed, se sont réfugiés en Algérie le 29 août dernier, après la prise de Tripoli par les révolutionnaires libyens.

wbw
SIWEL 191258 NOV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu