Scandale : Miss "Kabylie" refuse de parler en kabyle, préférant parler "bel âarbiya"...

18/01/2016 - 10:25

ALGER (SIWEL) — Mlle Tartag Tinhinane, élue Miss Kabylie 2016 à l'issue d’un concours organisé à cet effet à Tizi-Ouzou, a osé refuser de parler en Kabyle sur le plateau de "Dzair TV".

Faisant preuve d'un complexe sans précédent pour une Miss "Kabylie", Mlle pourtant élue par les "kabyles", du moins théoriquement, a tout bonnement refusé de parler la langue de ces électeurs, et peut-être accessoirement la sienne aussi.

C'est ce qu'on appelle le complexe du colonisé; une tare particulièrement regrettable pour une si jeune personne...


Lord d'un show télévisé sur le plateau de Dzair.TV, Mlle Tinhinane Tertag, élue Miss "Kabylie" 2016, a été invitée par l’un des chroniqueurs à parler en kabyle, en Tamazight. Mlle, complexée jusqu'au bout des ongles, et c’est le cas de le dire pour une "Miss", a tout bonnement refusé de parler la langue du pays qu’elle représente, et ce, dans un mélange de kabyle et d'arabe en disant textuellement "ALA XATI, Vghigh....bel âarbiya", ce qui signifie, "Non, non...je veux (parler, ndlr) en arabe".

En réalité, Mlle Tinhinane Tartag s'est exprimée dans un patchwork composé d'un mélange d'arabe et de français (plus de français que d'arabe d'ailleurs), un langage parlé par les jeunes privilégiés de la jet set algérienne.

Mlle Tertag, ne mérite ni son prénom "Tinhinane", ni son titre de "Miss Kabylie". Elle vient de déshonorer la Kabylie qui l'a élue, à savoir d'ailleurs si ce sont réellement des voix kabyles qui l'ont élue…

Quoi qu’il en soit, fort heureusement la jeunesse kabyle est loin d’être à l’image de cette jeune miss, si jeune et déjà si lourdement atteinte du complexe du colonisé. Car, et il faut bien le comprendre, ce qui est scandaleux dans ce refus de parler en kabyle, ce n'est pas tant que Mlle Tartag ignore peut-être la langue kabyle ou qu'elle n'en a pas une connaissance suffisante pour s'exprimer couramment en kabyle. En effet, si tel avait été le cas, il lui aurait suffit de dire qu'elle n'avait pas eu l'opportunité, ou plus exactement la chance, de maîtriser sa propre langue et personne ne lui en aurait voulu. Mais là... non seulement elle refuse, mais elle refuse de parler "en kabyle", et dit vouloir parler "en arabe", tout en s'exprimant quasi exclusivement en français mélangé à de l'arabe, soit la langue de la jet set algérienne par excellence, ce qui est très loin d'être une "qualité" en Kabylie !

L'indignation a gagné la toile kabyle qui demande que Mlle "complexe du colonisé" soit immédiatement déchue de son titre de Miss "Kabylie"

Ci-après la vidéo où Mlle rétorque "ALA XATI, Vghigh....bel âarbiya", au chroniqueur qui l'interpelle pour parler en Kabyle.

mti,
SIWEL 181025 JAN 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu