Saïd Sadi craint l'affaiblissement du RCD par le DRS

15/10/2011 - 15:30

ALGER (SIWEL) — Le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie, Saïd Sadi, a exprimé vendredi ses craintes de voir sa formation affaiblie à l'occasion des prochaines législatives prévues en 2012.


Le président du RCD Saïd Sadi (Photo Rio — Siwel)
Le président du RCD Saïd Sadi (Photo Rio — Siwel)
Saïd Sadi qui s'exprimait vendredi à Alger, à l'occasion de la tenue du conseil national du son parti a indiqué que « le RCD n'aura même pas 19 sièges à l’APN (assemblée algérienne) Si le DRS (services secrets) reprend les mêmes prérogatives ».

Les appréhensions du chef du RCD sont justifiées selon lui par « la campagne d’intimidation et de harcèlement menée contre ses militants par le DRS ainsi que la désinformation orchestrée par des organes de presse à la solde du régime ».

M. Sadi a exigé des cadres du RCD d'adopter la « communication de proximité », appelant par ailleurs ses militants à la vigilance.

Abordant la situation du pays, Saïd Sadi a affirmé que « l’Algérie ne pourra pas échapper aux bouleversements qui secouent la région même avec la manne pétrolière ». Le leader du RCD prédit dans ce sens l'effondrement du prix du baril et le ralentissement de l’économie mondiale qui vont selon lui « changer la donne ».

uz
SIWEL 151505 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu