Saïd Sadi : « La question de la Sécurité militaire doit être mise au cœur du débat public »

11/10/2011 - 23:31

CHLEF (SIWEL) — Le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) Saïd Sadi a longuement passé en revue l’actualité nationale, en s’en prenant au pouvoir en place lors de sa tournée dite de proximité à Chlef.


Said Sadi président du RCD (Photo Y.I — Siwel)
Said Sadi président du RCD (Photo Y.I — Siwel)
« Quand un régime déploie 30 000 policiers, dit-il, pour empêcher des citoyens de manifester pacifiquement dans leur capitale, quand on invente un code communal qui élimine l’autorité de l’élu au profit de l’administration pendant que nos voisins envisagent le création de parlements et de gouvernements locaux, quand on tergiverse sur l’ouverture du secteur audio-visuel 50 ans après l’indépendance, il ne faut s’attendre à ce que le citoyen où les partenaires de l’Algérie accordent un minimum de crédit à une énième annonce de réformes. »

Commentant les « manœuvres en cours dans le sérail » l’orateur ajoute que « toute spéculation sur une évolution interne d’un système qui cumule les tares de tous les régimes de la région est une chimère ».

Said Sadi ne manquera de s’attaquer à l’armée qu’il décrit comme étant une armée « pléthorique miné par le tribalisme en plus. »

Il conclura sur sa lancée en déclarant : « Si on veut éviter un irrémédiable naufrage à la nation, la question de la Sécurité militaire doit être mise au cœur du débat public aujourd’hui. »

asd
SIWEL 112330 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche