Said Chemakh agressé à Tizi-Ouzou "Zik d icennayen umbad d isartiyen tura ula d iselmaden"

18/07/2016 - 00:33

TIZI WEZZU (SIWEL) — Saïd Chemakh, enseignant au département de langue et culture amazigh à l'université de Tizi-Ouzou, et infatigable militant de la cause berbère, a été agressé par trois individus samedi soir à Tizi Wezzu. Il est actuellement hospitalisé avec un risque de perdre un œil.

Il est à signaler que cet intellectuel kabyle est un farouche défenseur de l'identité berbère et un opposant déclaré aux méthodes d'enseignement de tamazight conçues par le régime colonial algérien.

Zik d icennayen umbad d isartiyen tura ula d iselmaden

L'heure est grave. Cette énième agression est la réponse de ces voyous au commissaire colonial de Tizi-Ouzou qui avait déclaré dernièrement qu' "il n 'y a pas d’insécurité à Tizi-Ouzou"


Said Chemakh agressé à Tizi-Ouzou "Zik d icennayen umbad d isartiyen tura ula d iselmaden"
Quelques réactions à cette lâche agression d'un enseignant

Bouaziz ait-Chebib : C'est avec la plus grande fermeté que le MAK dénonce et condamne cette agression contre notre frère Said Chemakh. La culture de la violence, étrangère aux valeurs kabyles, doit être bannie de Kabylie. Notre Mouvement lance un appel à la plus grande vigilance afin de faire barrage à cette culture de la violence que l'on tente à tous prix de nous greffer en Kabylie. Quels que soient les motifs de divergence et/ou de discorde, les kabyles doivent veiller à ce que jamais personne ne puisse porter atteinte à l'intégrité physique et morale de leurs concitoyens, "Hemleɣ gma ur helmeɣ win ara t-yewten.". Le MAK espère que la gravité de l'agression ne portera pas de préjudice irrémédiable et souhaite un prompte rétablissement à Said Chemakh.

Youssef Zirem : Je souhaite un prompt rétablissement à mon ami le docteur Said Chemakh agressé à Tizi Ouzou...Il y a lieu d'arrêter ses agresseurs et de les juger...Il y a lieu aussi de s'interroger sur la violence qui n'arrête pas de s'amplifier dans la ville de Tizi Ouzou et dans toute la Kabylie...

Hamid Oubagha : Said Chemakh yettwet deg Tizi Wezzu iḍelli !
Ur yessefṛaḥ wayen i yes- sliɣ ass-aa. Yettwet iḍelli deg yiḍ, umeɣnas amassan n tmaziɣt, Said Chemakh deg temdint n Tizi Wezzu. Zzin-as kṛad (tlata) yilmeẓyen, kkren-as s teɣrit, ḥzent deg wudem d yimukan nniḍen n tfekka-is. Ur t-ukiren as-d-nnin acimi i t-wten. Yenna-iyi-d (Hamid Oubagha) mi as-sawleɣ taṣebḥit-a belli yiwet seg wallen-is yezmer ad tedderɣel.
Yenna-d ad isers acekti azekka mgal wigi it-yewten. Yezmer ad tli tyita-a i yecca Said Chemakh tla assaɣ d tsertit d yirmuden-is n timmeɣnest. Nessaram-as ccfa maca widen i t-yewten yessefk ad ttuɛaqben. Yessefk ad nebded akk s idis-is deg wayen akk i deg ara aɣ-yeḥwij. Yessefk ad d-tili teɣdemt !

SIWEL 180033 JUL 16




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche