SOS Kobanê ! Des dizaines de manifestants kurdes investissent le Parlement européen

07/10/2014 - 17:51

BRUXELLES (SIWEL) — Plusieurs dizaines de manifestants kurdes ont fait irruption ce mardi au Parlement européen à Bruxelles pour attirer l’attention sur l’avancée des terroristes de l’Etat islamique sur Kobanê.


Source, le Figaro (PH/DR)
Source, le Figaro (PH/DR)
...

Brandissant des drapeaux kurdes et des banderoles à l’effigie du chef du PKK, Abdullah Öcalan, des hommes et des femmes kurdes ont réussi à pénétrer dans le hall du Parlement européen en, prenant de vitesse le cordon de sécurité. Ils ont improvisé un sit-in dans le hall et plusieurs députés européens sont venus à leur rencontre :«Nous allons lutter contre l’Etat islamique », leur a assuré le chef du groupe socialiste, Gianni Pittella, sous un tonnerre d' applaudissements.

Même s'il a réprouvé le mode d’action des manifestants kurdes dont il a estimé que ce «n’était peut-être pas le meilleur», le président du Parlement européen, Martin Schulz, a finalement accepté de recevoir une délégation de ces manifestants kurdes et les assurés «du soutien du Parlement européen aux efforts internationaux déployés pour stopper l’EI et promis de convoyer leur message à l’Otan», a indiqué une source du Parlement.



grace au bloccus turque et à l'inefficacité de la coalition, les terroristes de l'Etat islamique sont entrés dans Kobanê.( PH/Figaro)
grace au bloccus turque et à l'inefficacité de la coalition, les terroristes de l'Etat islamique sont entrés dans Kobanê.( PH/Figaro)
...

Erdogan, messager de mauvais augure

Selon Erdogan, Kobanê est "en train de tomber" aux mains des djihadistes. Cela justifierait à coup sure,une entrée des troupes turques dans cette ville kurde pour soi-disant combattre l'avancée de l'Etat islamique alors même que depuis trois semaine, La Turquie impose un véritable blocus sur cette ville, empêchant des milliers de kurdes de Turquie d'aller prêter main forte aux combattants du PYG.

Il semble qu'Erdogan n'attendait que la chute "imminente" de Kobanê pour intervenir militairement sur le terrain. Cela ne fait que confirmer les soupçons pesant sur la Turquie de Recep Tayyep Erdogan dont l'agenda, selon bon nombre d’observateurs, est de se débarrasser des kurdes et non de l'Etat islamique.

avec AFP
SIWEL 071751 OCT 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche