SCOOP: "La Bretagne prépare l'indépendance de la Kabylie"

02/11/2015 - 16:25

FRANÇAFRIQUE (SIWEL) — Le 30 octobre 2015, Jacques Marie Bourget publie un article sous le titre «La Bretagne prépare l’indépendance de la Kabylie». L’article est publié dans le journal en ligne français « Mondeafrique », un journal qui traite de la situation politique et économique des pays de l’Afrique francophone, selon sa propre description… en un mot : des spécialistes de la Franceafrique.


D’abord pour bien placer le décor, l’auteur rappelle que c’est dans le cadre d’une semaine dédiée à la «culture orientale» qu’est organisée la «Semaine internationale: regards croisés sur le monde», au cas où les kabyles, effrontés par nature, soutiendraient mordicus le contraire. Que nenni ! Puisqu’on vous dit que l’Afrique ça se trouve en Orient !!! et si vous persistez à ne pas l’admettre, alors vous n’êtes que de vilains «séparatistes»…

M. BOURGET s’insurge donc contre ces élus du PS et le maire de Quimperlé qui ont « jugé bon de convier Ferhat M’henni à leurs débats, montrant ainsi qu'ils ignorent que le kabyle ne fait pas le moine. »… On connait l’expression « l’habit ne fait pas le moine » et on sait qu’elle consiste à ne pas se fier aux apparences. Mais, appliquée aux kabyles et aux algériens que faut-il comprendre de cette expression ?! Que « le Kabyle ne fait pas l’algérien ?! » ?! Ou inversement ? Ou les deux ?! . . .

Tout d’abord, il faudrait sans doute informer M. BOURGET que le leader des "séparatistes kabyles" s’appelle Ferhat Mehenni, selon l’orthographe française qui l’a dépossédé de son nom patronymique kabyle (At S3id) et qui fut ensuite davantage arabisé par l’Etat algérien et ses barbouzes qui ont estimé que «M’henni» faisait plus arabe que Mehenni … Enfin, cette histoire de nom n’est qu’un petit détail, mais oh combien significatif quand on en connait les instigateurs... qui se cherchent plutôt du côté des arabo-islamistes; le camp des démocrates étant entièrement occupé par des formations kabyles … eh oui! il n’y a pas d’organisation démocratique algérienne qui ne soit pas kabyle, ou crée par des kabyles avant d’être perverties et récupérées par les "gardiens" d’une révolution qu’ils n’ont jamais faite et dont ils ont pris soin de liquider les têtes…et en l’assumant publiquement ( Voir les propos d'Ould Kablia)

La griffe du papier de M BOURGET porte les stigmates d’un vocabulaire des plus reconnaissables : l’auteur évoque «Ferhat M'henni, "Roi des kabyles" autoproclamé», «ce "Président" fondateur du MAK, le "Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie"», ignorant que le Mouvement pour l’autonomie n’existe plus depuis décembre 2011 et que le MAK est devenu depuis son second congrès un mouvement pour l’autodétermination, présidé par Boauziz Ait-Chebib et non par Ferhat Mehenni....

En fait M BOURGET s'est hasardé sur des sujets qu'il ne maîtrise visiblement pas. Il ignore tout du MAK, du GPK, de Ferhat Mehenni, du combat mené sur le terrain par des milliers de kabyles. On se croirait presque à lire un papier commis par Ennahar ou Echourouq, si ce n’était la petite touche bretonne et le détail sur le ministre « breton » de la défense française, Jean-Yves Le Drian...

En effet, M BOURGET ajoute «Il faut croire que ce forum a un caractère sacré, que Le Drian, le maître de la Bretagne, l'a fait classer "Secret-Défense" puisque, contactés par des citoyens qui s'étonnent de la présence de super MAK à ces "Regards", un journaliste du bureau local d' Ouest France a honnêtement précisé: "des ordres sont venus de très haut afin que nous n'apportions pas d'éléments de contestation à cette réunion".... Bigre, la guerre a donc commencé. Et voilà que le ministre de la Défense, rôdé à la chose, astique ses bombes.»…

Ahhh... bigre de bigre ! on ne savait pas que nous avions le soutien du ministre français de la Guerre, le maître à penser de Serval, de Barkhane ?!! Mais alors, il faut sans doute comprendre que la France fait amie-amie avec les Kabyles ?! Sauf que la France n’est pas réputée pour être une amie LOYALE …

A la lecture de ce papier, il est légitime de se demander si le journaliste Jacques Marie Bourget a pris le soin de s’informer sur le sujet ou s’il s’est contenté de reprendre à son propre compte une terminologie dont, visiblement, il ignore la signification « en clair ».

Quoi qu’il en soit, voilà toute une diatribe pour protester contre la venue d’un homme politique, d’un artiste, d’un militant, qui a voué sa vie entière à un combat politique, juste, pacifique et légitime, qui a subi les arrestations et la torture des geôles algériennes, qui est fondateur de la première ligue algérienne des droits de l’homme, fondateur du mouvement culturel berbère, fondateur du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie, fondateur du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie…un militant, fort de ses convictions, qui défend un peuple, une culture et une identité millénaire, un homme qui défend son peuple et ses conviction à visage découvert, au vu et au su de tous.

Mais si on sait parfaitement qui est Ferhat Mehenni, on ne sait absolument pas qui sont ces « Franco-Algériens Libres », on ne connait que l’identité de ceux qui veulent bien se faire le relais d’une organisation d’anonymes qui n’assument pas leur propos et les font assumer à d’autres…Du coup, et M BOURGET en conviendra certainement, on est en droit de se demande qui est « l’équivalent de l'ineffable et illettré Chalghoumi » ?!

Quant à estimer qu'un regard ne peut être que "de travers" à partir du moment où il s'agit du regard de l'autre ... c'est que la France va décidément bien mal...

Pour lire l'article dont il est question c'est ICI

zp,
SIWEL 021625 NOV 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu