Rome déconseille le sud algérien aux Italiens

29/10/2011 - 15:24

ROME (SIWEL) — Le ministère des Affaires étrangères italien a appelé samedi ses ressortissants à éviter de se rendre dans le sud algérien.


Franco Frattini, ministre italien des Affaires étrangères. (PH/DR)
Franco Frattini, ministre italien des Affaires étrangères. (PH/DR)
L'appel est motivé à « l'insécurité qui y règne » après le rapt de trois ressortissants européens dans les camps des réfugiés sahraouis dont une Italienne Rossella Urru.

Le MAE italien a précisé qu'« il n'est pas souhaitable de se déplacer notamment aux frontières algériennes avec le Libye, le Mali, le Niger et la Mauritanie ». De même qu'il a appelé à « annuler tous les déplacements aux camps des réfugiés.  »

Trois coopérants européens, deux Espagnols et une Italienne ont été enlevés dimanche 23 octobre à Rabouni, qui abrite le siège du gouvernement de la "République arabe sahraouie démocratique" (RASD), près de Tindouf, dans le sud-ouest de l'Algérie, dans une attaque attribuée par le Polisario à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

uz
SIWEL 291541 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu