Rixe à Tizi-Ouzou: L'administration de la wilaya abandonne la rue au racket des voyous

31/07/2013 - 19:10

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Avant hier, aux environs de minuit, une rixe a éclaté entre deux groupes de voyous qui gèrent les lieux de stationnement de la ville de Tizi-Ouzou. Le stationnement urbain et les places de parkings sont "gérés" par les voyous des cités à la place des autorités locales sensée ordonner la gestion et l'administration de la ville. Les voyous n'ont jamais été inquiétés. C'est au vu et au su de tous, sous l’œil complaisant des services de sécurité qu'ils imposent leur dictât aux citoyens qui subissent ainsi un véritable racket au risque de voir leur véhicule "endommagé" et eux-même parfois violemment agressés s'ils ne s’acquittent pas des sommes réclamées par ses voyous sur les lieux de stationnements.


Le racket des parkings à Tizi-Ouzou est devenu la "poule aux œufs d'or" de véritables gangs qui se partagent les rues sous l’œil complice des diverses autorités locales, aussi bine sécuritaires qu’administrative. (PH/DR)
Le racket des parkings à Tizi-Ouzou est devenu la "poule aux œufs d'or" de véritables gangs qui se partagent les rues sous l’œil complice des diverses autorités locales, aussi bine sécuritaires qu’administrative. (PH/DR)
C'est ainsi que plusieurs blessés ont été évacués, avant-hier, au CHU de la de Tizi Wezzu, suite à une rixe qui a éclaté à la nouvelle ville de Tizi Wezzu, juste avant minuit. Une dizaine de personnes, appartenant à des clans rivaux se sont livrés à une véritable bataille rangée. Le drame a été évité de justesse.

La raison de cette rixe n’est autre qu’un "petit malentendu" entre deux membres des groupes rivaux sur "l’endroit de stationnement" des véhicules. En absence totale de l’Etat qui a depuis longtemps abandonné la rue à des bandes pratiquant ouvertement le racket sur les citoyens véhiculés, ce sont effectivement les voyous des cités qui gèrent les parkings et les lieux de stationnement.

C'est sous l’œil complaisant des services de sécurité et autres agents de l'administration de la wilaya de Tizi-Ouzou que ces voyous imposent leur diktat aux pauvres citoyens livrés à l’insécurité d'une ville gérée par ces sous-traitants du pouvoir central au niveau local.

dm,
SIWEL 311910 JUI 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche