Rif : les amazighs de service rejoignent le parti royal

14/06/2014 - 12:13

NADOR (SIWEL) — Dans le dernier congrès régional du parti de l’authenticité et la modernité, PAM, qui se déroulait à Nador, le samedi dernier 7 juin, quelques rifians de service ont annoncé publiquement leurs engagement avec ce parti inacceptable dans les milieux Rifains en tant qu’un parti fondé à l’intérieur du palais royal par le symbole de la torture et les enlèvements durant les 15 ans de règne de MOhamed VI et de Fouad Ali El-Himma qui est jusqu’à nos jour le conseiller suprême de la sécurité nationale marocaine...une sécurité basée sur la répression, la torture et l’assassinat des rifains!


Chakib Al-Khayari, Jaouad El-Ghalid et Youssef Rachidi, ces trois personnes rejoignent le parti du palais royal, alors qu’en même temps ils disent qu'ils sont des militants qui défendent les grandes causes du Rif. Jusqu'à un passé, qui n’est pas très loin, ils critiquaient le régime dans son intégralité pour ses crimes dans le Rif depuis les années clinquantes du siècle dernier. Ils considéraient le Mekhzan comme responsable de la fragilité, de la répression et de la marginalisation du Rif. Aujourd'hui, ils s’allient avec le makhzen et défendent son discours : C'est ce que l'on peut appeler sans se tromper de la prostitution politique !

Il est important de rappeler que ce parti, rejoint par ces trois amazighs de service, s'est formé sur des piliers sécuritaires et politiques visant à briser le Rif. Il est dirigé par par quelques grands traîtres politiciens Rifains, parmi lesquels on peut citer El-Omari, Benshemach, Benazouz et quelques autres encore. Leur "engagement" dans ce parti makhzénien est liés a la corruption, à la torture et à la falsification. Ces traitres des temps modernes travaillent que dans le cadre bine ficelé des cercles sécuritaires du régime marocain, c'est à dire la répression, le chantage, la torture et l'assassinat avec comme objectif de mettre à genoux le peuple Rifain.

Le plus grave c’est que ces traîtres jouent sûr les points sensibles du Rif et de Tamazight en général et contribuent ainsi à pervertir le combat rifain et amazigh. El-Omari par exemple se présente comme l’un des nouveaux dirigeants du Congrès Mondial Amazigh, notamment à travers les associations qu'il manipule, et à travers des gens qui travaillent pour son patron El-Himma dans le domaine de l’amazighité tout en profitant le l’argent noir du Mekhzan. Cette infiltration des mouvements amazighs est la nouvelle méthode du Makhzen pour dégoutter les vrais militants et le peuple rifain de tout investissement dans le combat militant en faveur du RIF et des amazighs en général.

Chakib Al-Khayari, le président de l’association dite Rifaine des droits de l’homme qui dirigeait déjà certains amazighs de service contre le Rif et contre le discours politique amazigh. C'est un membre du congrès mondial amazigh CMA qui représente soi-disant la délégation du Rif dans le bureau fédéral du CMA. cet individu était depuis le début un auxiliaire des autorités marocaine où il attaquait systématiquement le discours et la mobilisation Rifaine. Le pire, c'est qu'il demandait au Mekhzan d’arrêter les militants du Rif considérés comme radicaux dans une interview du journal Al-Osboue Assahafi, numéro 696 publié le 7 juin 2012. Aujourd’hui ce traître s'est dévoilé publiquement en rejoignant le parti du Mekhzan PAM, lui comme ses autres amis sont des amazighs de service.

Aujourd'hui, il ne faut plus hésiter à dénoncer publiquement tous ces amazighs de service. Ceux qui sont cité dans cet article sont les plus influents et les plus visibles. Il faut désormais dénoncer publiquement tous les amazighs de service.

gfb,
SIWEL 1412 13 JUIN 14







Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu