Révélation d’Ahmed Taleb Ibrahimi: Le FIS voulait d’Ait Ahmed comme chef du gouvernement en 1991

30/07/2013 - 14:40

ALGER (SIWEL) — Intervenant dans une série d’émissions diffusées par la chaîne qatarie, proche de la mouvance islamiste, El Jazeera, Ahmed Taleb Ibrahimi, ancien ministre des affaires étrangères sous Chadli et président du parti mort-né Wafa, a révélé que lors des élections législatives de 1991, le FIS dissous, avait pour ambition de proposer Hocine Ait Ahmed, chef du FFS au poste de chef du gouvernement.


Ait Ahmed était président du FFS et Mehri était à la tête du FLN. PH/DR
Ait Ahmed était président du FFS et Mehri était à la tête du FLN. PH/DR
Ahmed Taleb a indiqué, lors de la même émission, que les dirigeants du FIS, notamment Abdelakder Hachani, avait confié que le parti extrémiste pensait à abandonner quelques sièges qui étaient alors en ballotage et comptait appeler les militants de sa formation à voter pour le FLN que dirigeait Mehri. Ahmed Taleb a ajouté, dans ce sens, que le FIS voulait d’Ait Ahmed comme chef du gouvernement.

Ces mêmes personnages se retrouveront quelques années plus tard autour de la même table à San t'Egidio pour le pacte national.

Ahmed Taleb a révélé aussi que le FIS voulait entreprendre des contacts avec le président Chadli. Il était chargé de cette mission qui échouera, car, le président Chadli a été déposé quelques jours après la prise de contact via son gendre. Ahmed Taleb a accusé l’armée d’être derrière plusieurs assassinats lors de la décennie noire.

dm
SIWEL 30 1440 JUIL 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu