Réunion de la Ligue arabe : Le Qatar humilie l'Algérie et la menace de représailles

19/02/2013 - 15:33

LE-CAIRE (SIWEL) — Lors d’une réunion des membres de la Ligue arabe, tenue en Egypte, dont l’ordre du jour était la fermeture des représentations diplomatiques syriennes dans les pays dits arabes, le ministre qatari des Affaires étrangères s’en est pris avec une rare violence à l’Algérie qu’il accuse de soutien au régime de Bachar Al Assad. Le ministre qatari a menacé l’Algérie de représailles.


Bouteflika recevant un responsable qatari en Algérie. PH/DR
Bouteflika recevant un responsable qatari en Algérie. PH/DR
L’information rapportée par des médias libanais et égyptiens évoque une altercation verbale entre l’ambassadeur d’Algérie au Caire, Nadir Larbaoui et le ministre qatari des Affaires étrangères, Cheikh Hamad bin Jassim Al Thani. Selon ces informations, c’est lorsque le ministre qatari avait demandé des explications sur le refus de l’Algérie de fermer l’ambassade syrien à Alger que l’altercation s’est produite entre les deux hommes. « Le ministre qatari a demandé des explications, en usant d’un langage peu diplomatique, sur le refus de l’Algérie de renvoyer l’ambassadeur syrien en Algérie », précise ces sources.

De son coté, l’ambassadeur d’Algérie en Égypte a évoqué « l’ingérence dans les affaires internes d’un pays ami et frère ». Ceci dit, le représentant de l’Algérie s’est contenté juste de rappeler que l’Algérie et le Qatar sont des pays amis et frère (sic). Réagissant à ces propos, le ministre qatari a menacé l’ambassadeur en une phrase lourde de sens. « Votre tour viendra ! ». Comme le Qatar est investi de plein fouet dans le Printemps arabe, en mettant ses services aux groupes et partis islamistes dans la région, le ministre qatari menace ainsi l’Algérie d’un soulèvement qui serait téléguidé de l’extérieur.

«C’est un complot émanant de vous personnellement et c’est un dépassement envers la loi et la Charte (de la Ligue arabe), et vous êtes à la tête du sabotage non pas seulement en Syrie mais dans tout le monde arabe, également».«Vous et le secrétaire général, vous commettez des crimes contre la Syrie et la nation arabe», a ajouté l’ambassadeur algérien, selon les mêmes sources.

Cette attaque contre l'Algérie, seul pays dit arabe a avoir apporté son soutien aux régime d'Al Assad, El Kadhafi et à Moubarak, informe, on ne peut plus clair, sur le rôle insignifiant de l'Algérie même au sein de cette organisation ethnique et ethniciste qu'est la Ligue arabe.

Ce n'est pas la première fois qu'un officiel algérien s'attire les foudres des qataris. L'an dernier, c'était le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci qui était interdit de parole par le ministre qatari, lors d'une réunion des pays arabes.

aai
SIWEL 19 1533 FEV





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche