Rétrospective | Quand Gilles Rhéaume criait lors du Printemps noir de Kabylie de 2001 "Nous sommes tous des Kabyles !"

22/02/2015 - 23:18

(SIWEL) — Gilles Rhéaume, Un grand ami de la Kabylie est décédé le 8 février 2015 à l'âge de 63 ans des suites de complications cardiaques. Ses obsèques ce sont déroulées samedi 21 février à Montréal, avec la présence d'une délégation kabyle pour lui rendre l'hommage qui lui est dû au nom de la Kabylie et du peuple kabyle. Notre rédaction a retrouvé la lettre de Gilles Rhéaume, dirigeant de plusieurs organisations prônant l'indépendance du Québec, dont le Mouvement souverainiste du Québec, dans laquelle il dénonçait dès le 12/05/2001 les atrocités subies par les Kabyles et commises par le pouvoir algérien, durant le Printemps Noir de 2001. La revoici dans son intégralité.


Rétrospective | Quand Gilles Rhéaume criait lors du Printemps noir de Kabylie de 2001 "Nous sommes tous des Kabyles !"
L’Algérie et le Canada, la Kabylie et le Québec
par Gilles Rhéaume
2001/05/12


Les actualités internationales ne cessent de rapporter combien et comment le régime algérien se fait le complice des actions sanguinaires les plus abjectes contre ses opposants politiques. Hélas le mutisme de la communauté internationale ne fait qu’encourager la désagrégation sociale qui marque ce pays. Le Canada aussi est silencieux. Pauvre Canada !

Le Canada est un allié fidèle de ce régime. Voilà le drame. Pourtant Jean Chrétien se targue d’être un grand défenseur des droits et libertés de la personne. Tout cela n’est que de la frime, de la poudre aux yeux.

Les Québécois sont en mesure de bien comprendre ce qui se passe là-bas…

Comment oublier en effet la grande sollicitude avec laquelle le Canada a reçu le Président algérien lors de sa dernière visite à Ottawa comme s’il s’agissait du Chef d’une démocratie exemplaire ?

Comment oublier aussi l’appui inconditionnel à l’unité canadienne du Président algérien ? Cet homme n’a aucune crédibilité dans ce type de situation !

Jean Chrétien et le Président algérien avaient l’air de s’entendre comme larrons en foire ! Et pour cause !

Le peuple kabyle est victime des pires exactions qu’il soit possible d’imaginer. Les assassinats ne se comptent plus. La Kabylie est le Québec de l’Algérie.

Il est triste de constater le silence des médias québécois et canadiens dans ce dossier pourtant brûlant d'actualité. Les médias d’ici sont incapables de faire les parallèles qui s’imposent tout embués qu’ils sont par leur servilité et leur suffisance…

Le Québec doit exprimer fortement sa solidarité avec les berbères. Il est nécessaire que les corps constitués prennent la parole afin de dénoncer vigoureusement la sauvagerie avec laquelle la Kabylie est attaquée dans ses droits les plus fondamentaux.

Le Canada ne fera rien dans ce dossier comme il ne fait rien pour le Tibet…

Les Québécois par contre peuvent et doivent faire entendre un autre son de cloche que celui de la complaisance et de la complicité vis-à-vis un régime qui déshonore les canons universels de la démocratie.

Les prochains mois seront cruciaux pour la suite des choses en Algérie. Tout un peuple, celui de Kabylie, est aux prises avec un régime totalitaire qui nie férocement sa différence culturelle et linguistique. L’Algérie laisse tuer les Kabyles !

Les Kabyles sont assassinés chaque jour. Les enfants et les vieillards sont aussi les victimes innocentes d’un régime parmi les plus obscurantistes du monde.

L’idéologie algérienne est un artifice qui dénature la réalité nationale de tout un peuple.

Le Canada se comporte d’une façon outrageante et tous les moyens doivent être pris pour que cesse immédiatement cette barbarie érigée en système.

Vive la Kabylie et son peuple !

Il faut espérer que les députés du Bloc québécois à Ottawa fassent davantage pression sur les autorités canadiennes afin de faire entendre le point de vue québécois dans ce dossier.

Il ne faut pas se fier sur Ottawa. Le Canada est insensible aux appels humanitaires venant de Kabylie. Son intérêt le pousse à appuyer le régime en place à Alger dont il est ami depuis des décennies…

C’est du peuple que doit émerger la solidarité avec le peuple berbère qui tient à sa culture et à sa langue comme les Québécois tiennent aussi à leurs différences.

Quant un État endosse la violence et la brutalité, lorsque les persécutions sur une base ethnique ou nationale sont érigées en système il est nécessaire que la société civile prenne le relais de ses dirigeants…

Nous sommes tous des Kabyles !

Kabylie et Québec même combat !

Gilles Rhéaume

SIWEL 222318 FEV 15

l'article à partir de sa source





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu