Rendu fou par le MAK, Brahim Merad appelle officiellement à une marche du pouvoir algérien le 20 avril...

01/04/2016 - 16:31

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Pour la clôture de son intervention d'ailleurs entièrement consacrée au MAK, lors de la session de l'APW de Tizi-Ouzou, et tenue les 30 et 31 Mars 2016, Brahim Merad, le préfet de Tizi-Ouzou, s’est retrouvé à court d’astuces et de ruses pour casser l’insaisissable élan qui porte la jeunesse kabyle vers le MAK.

Incapable d’infléchir l’ascension du Mouvement souverainiste kabyle, le préfet Merad s’en est trouvé réduit à appeler lui-même à une marche pour « célébrer le 20 Avril 1980 » et tout cela pour tenter de concurrencer le MAK sur le terrain, la carotte du wali n'est autre qu'une belle «promesse» de «grands développements» pour le département de Tizi-Ouzou avec Ali Haddad…


Non Monsieur le Wali ! En souvenir des 20 avril 1980 et 2001, en commémoration du printemps noir de Kabylie et des 130  kabyles abattus à l’arme de guerre par la gendarmerie algérienne, le peuple kabyle marchera avec le MAK, comme il le fait à chaque 20 avril depuis 2009. (PH/MAK)
Non Monsieur le Wali ! En souvenir des 20 avril 1980 et 2001, en commémoration du printemps noir de Kabylie et des 130 kabyles abattus à l’arme de guerre par la gendarmerie algérienne, le peuple kabyle marchera avec le MAK, comme il le fait à chaque 20 avril depuis 2009. (PH/MAK)
Après avoir instruit ses imams et ses mosquées, ses commissaires de police et ses commandants de gendarmerie, ses bachaghas et ses KDS, ses faire-valoir et ses opposants de pacotille… tout ce beau monde pour tirer à boulets rouges sur le MAK et tenter de briser sa dynamique, de l’isoler et de l’entraver dans sa marche fulgurante vers l’affranchissement de la Kabylie du colonialisme arabo-islamique, l'Etat algérien, en désespoir de cause, se résout à demander au wali Brahim Merad d’appeler lui-même à une marche à Tizi-Ouzou, pour célébrer le 20 avril (sic)...

« J'appelle officiellement à une marche pour célébrer les événements du 20 Avril 1980 ! » a déclaré Brahim Merrad !... «Nous sommes tous des Amazigh et nous voulons tous marcher, alors battons le pavé. Moi personnellement, si je savais qu’on n’allait pas scander des slogans blessants dans le genre "pouvoir assassin", je ne vais pas hésiter à marcher et puis maintenant après l’officialisation de Tamazight nous n’avons plus rien à faire valoir», a-t-il encore dit selon le journal algérien TSA

Dans ce cas, la marche du pouvoir colonial algérien sera sans doute ouverte par le bachagha Ould Ali Lhadi, puisque c'est à lui que revient la merveilleuse idée de faire célébrer les événements du 20 avril par l’Etat algérien qui les avaient provoqués... reste à savoir qui fera office de « figurants » à la marche du Pouvoir algérien pour « célébrer les événements du 20 avril » (re-sic !)

dk/zp/wbw
SIWEL 011631 AVR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu