Rencontre citoyenne à Laaziv: le MAK à la rencontre des militants kabyles de tous bords

09/11/2013 - 01:35

LAAZIV (SIWEL) — En fin d'après midi, le président du MAK, Bouaziz Ait-Chebib, a animé une rencontre citoyenne improvisée à Laâziv (ex naciria), dans le département de Boumerdes. C’est dans une ambiance chaleureuse et conviviale qu’il a expliqué les dernières évolutions du MAK et le travail diplomatique enregistrée par l'Anavad. Après avoir fait un petit rappel historique de la localité de Laâziv, qui a toujours été le fer de lance de la résistance kabyle, et ce depuis l'invasion française, le président du MAK a saisi l'opportunité de cette rencontre pour relater dans les détails la grave situation qui prévaut en Kabylie. " Les kabyles doivent prendre conscience que la Kabylie est en danger de mort. Elle subit une politique de dépersonnalisation, de salafisation et dékabylisation qui va jusqu'à l'arabisation de ses paysages ".


Maintenant ou jamais! Après, il sera trop tard (PH/DR)
Maintenant ou jamais! Après, il sera trop tard (PH/DR)
Abordant l'évolution de son mouvement de l'autonomie à l'autodétermination, le président du MAK a insisté sur le fait que " cette évolution est naturelle et répond à un double objectif: Sortir du Huit clos algérien en adaptant le mouvement aux exigences du droit international dont l'autodétermination est la colonne vertébrale, et rassembler les Kabyles, qu'ils soient autonomistes ou indépendantistes autour d'un objectif commun qui est de rendre la parole au peuple kabyle afin qu'il puisse choisir librement le statut politique qui lui convient. De cette façon, la confrontation ne sera pas entre les différentes sensibilité kabylistes mais entre la Kabylie libre et son oppresseur : le régime algérien".

Le président du MAK a tenu à saluer et à féliciter le président de l'Anavad , Ferhat Mehenni qui va recevoir le 27 novembre prix de la paix qui lui a été décerné par la fondation internationale "Guissi" qui n'est pas tombé du ciel, c'est la consécration d'un long combat noble et juste qui lui a valu plus de 21 arrestations et l'assassinat de son fils Ameziane. Il a tout notre soutien et notre confiance. Nous sommes fiers de ce prix qui n'est que justice au vu de ses sacrifices".

Dans un discours rassembleur, Bouaziz Ait Chebib, a rappelé que le MAK « ne cultive aucune forme d'animosité à l'égard du RCD et du FFS ». « Nous divergeons certes, mais ce n'est pas la fin du monde, rien n’est perdu et l'heure de l'union viendra tôt ou tard. En attendant, nous appelons la base militante à agir sur le terrain, la main dans la main, pour défendre et protéger la Kabylie qui est menacée dans son existence en tant que peuple et nation par le régime arabo-islamique qui ne jure que par son extinction. »

Les présent qui sont de différentes horizons politique ont mis l'accent sur l'unité des rangs et proposent à cet effet au président du MAK l'organisation d'un meeting populaire à Laâziv qui va rassembler les militants du MAK, du RCD et du FFS" . Ce à quoi, le premier responsable du MAK a répondu favorablement « tout ce qui va dans le sens d'unifier les rangs kabyles dans le respect de la diversité est à soutenir. Nous ne pourrions que saluer une telle initiative si elle venait de se concrétiser ».

Le président du MAK a invité les partis kabyles à rejeter les prochaines mascarades électorales: révision constitutionnelle et les présidentielles. « il n'y a rien à attendre à de ce régime que nous ne reconnait pas et que, par conséquent, ne nous reconnaissons pas, d'où notre détermination à internationaliser la question kabyle ».

A la fin de cette rencontre fraternelle et conviviale, les citoyens de Laâziv ont tenu a raccompagner eux-même le président du MAK jusqu'à son domicile.

cdb,
SIWEL 090135 NOV 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu