Réinstallation des Conseils régionaux du MAK et préparation des marches du 20 Avril

26/03/2016 - 16:19

KABYLIE (SIWEL) - Dans le cadre de la poursuite de la dynamisation du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) et le renouvellement de ses instances régionales exécutives, et ce en conformité avec ses statuts et règlements légaux, les cadres et militants des régions de Tizi-Wezzu–Vumerdes, Vgayet-Setif-Jijel, Tuvirett-Burǧ Bu Arreriǧ se sont réunis hier à l’effet de procéder aux choix des membres de leurs Conseils régionaux respectifs.


Ainsi, concernant le Conseil régional MAK Tizi-Wezzu et Vumerdes, après un vote dont la transparence est indiscutable, les participants à la réunion ont élu au fauteuil de Président M. Abdelkader Ould Abdeslam.

Du côté de Vgayet-Setif-Jijel, le choix des participants à cette réunion de travail a été traduit ainsi, Président : Brahim Azi.

En revanche, à Tuvirett (ex-Bouira), où la terreur ordonnée par le pouvoir islamo-baâthiste d’Alger et non moins agent exécutif de la France néocoloniale avéré depuis plusieurs décennies, les cadres et militants du MAK n’ont eu d’autre alternative que de reporter à une date ultérieure la mise sur pied du Conseil régional Tuvirett-Burǧ Bu Arreriǧ, tout en mettant sur pied une commission préparatoire de la marche du 20 avril, présidée par Youcef Messouaf.

En effet, le président de section MAK de Taqervuzt, a été convoqué par la gendarmerie de Bouira à l’effet de lui faire subir un interrogatoire sur ses « accointances » avec le MAK. La délégation de Lesnam a été empêché par la police algérienne d'atteindre le lieu de la réunion.

A Vgayet aussi, la terreur a été au rendez-vous. Et cette fois-ci, le bras armé et mouillé au curare du pouvoir d’Alger est policier. En effet, le citoyen patriote qui a décidé initialement de remettre son local à la disposition des cadres et dirigeants MAK pour y tenir leur réunion a été convoqué par les flics dans leurs locaux pour faire peser sur sa personne les pires représailles au cas où il devait maintenir sa décision d’octroi de son local au MAK. Une fois alertés du cas du malheureux citoyen patriote, les cadres du MAK concernés ont été obligés de se réunir dans un autre endroit.

Toujours est-il cependant qu’à l’issue de ces rendez-vous, les acteurs et animateurs de ces instances régionales nouvellement réinstallées se sont donnés pour mission la préparation de la marche du 20 avril.

Said Tissegouine
SIWEL 261619 MAR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche