Recherche scientifique : des chercheurs kabyles se distinguent à travers le monde

31/07/2012 - 13:53

ITALIE (SIWEL) — Plusieurs chercheurs kabyles se distinguent dans les plus prestigieuses universités mondiales dans le domaine de la recherche scientifique.
Dans une correspondance particulière adressée à Siwel, M. Dahmane At Ali, donne des exemples, à l’image du Dr. Rachid Ouyed. En voici la synthèse de la contribution.


Dr. Ouyed, lors d'une conférence. PH/DAA
Dr. Ouyed, lors d'une conférence. PH/DAA
Le Dr. Rachid Ouyed, (voir photo), directeur du projet QNP (Quark Nova Project), vient d'émettre une hypothèse ingénieusement novatrice qui, s'elle s'avère, ferait fort bien de notre chercheur astrophysicien le prochain Nobel de l'Astrophysique (Le premier scientifique kabyle à recevoir cette prestigieuse distinction).
De quoi s'agit-il en fait ? Allez, en scelle ! Un peu de physique !!!

Une Nova à quarks (particules élémentaires qui constituent les nucléons de base : protons et neutrons) est un type hypothétique de supernova qui pourrait se produire si une étoile à neutrons venait à s’effondrer spontanément pour donner naissance à une étoile à quark. Le concept des Novae à quarks a été suggéré par le Dr Rachid Ouyed, un chercheur astrophysicien kabyle de l’Université de Calgary, Canada. Le nouveau mécanisme préconisé procède ainsi ...:

Lorsqu’une étoile à neutrons tourne vers le bas, elle pourrait se convertir en une étoile à quarks par un processus connu sous le nom de déconfinement des quarks. L'étoile qui en résulte développerait alors un cœur de matière entièrement constituée de quarks libres dans son centre. Le processus permettrait de dégager d'immenses quantités d'énergie, et pourrait ainsi expliquer les explosions les plus énergétiques observées dans les confins de l'univers demeurées mystérieuses; elles peuvent également être impliquées dans la production des éléments lourds tels que le platine par r-processus de nucléosynthèse.

La rotation rapide des étoiles à neutrons avec des masses comprises entre 1,5 et 1,8 masse solaire sont théoriquement les meilleurs candidats pour cette conversion hypothétique en raison de leur retournement de spin vers le bas dans un temps de Hubble.

Les preuves directes de l’existence de ces Novae à quarks sont rares, cependant des observations récentes de supernovae SN2006gy, SN2005gj et SN2005ap peuvent révéler concrètement leur existence. Chose que nous souhaitons pour notre chercheur pour récompenser ses laborieux travaux dans ce domaine pointu.

Synthèse élaborée par Dahmane At Ali
SIWEL 31 1353 JUIL12





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu