Razik Zouaoui (MAK) relâché mais son passeport confisqué

17/12/2011 - 15:21

VGAYET (SIWEL) — Razik Zouaoui, membre de la direction du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK), a été relâché par la police algérienne des frontières après avoir subi un interrogatoire de près de 5 heures (2 heures par la PAF et 3 heures au commissariat central). Il avait été interpellé ce samedi matin 17 décembre à l'aéroport de Vgayet (Béjaia) alors qu'il allait prendre un vol pour Paris.


Razik Zouaoui (chemise à carreaux) avec Ferhat Mehenni et des citoyens de Chemini lors de l'enterrement d'une victime du printemps noir de Kabylie, en 2001. (PH/DR)
Razik Zouaoui (chemise à carreaux) avec Ferhat Mehenni et des citoyens de Chemini lors de l'enterrement d'une victime du printemps noir de Kabylie, en 2001. (PH/DR)
Le passeport de M. Zouiaoui, 10 exemplaires du roman "l’Énigme" de Lhacène Ziani, ministre de l'Anavad, 23 DVD du MAK dont un DVD du 2ème Congrès du mouvement autonomiste et 6 DVD d'adaptations de films grand public en langue kabyle lui ont été confisqués.

Raziq Zouaoui a fait l'objet d'un fichage signalétique avec prise de photos et empreintes digitales.

A l'issue de son interrogatoire, il a refusé de signer le procès de police rédigé par le commissariat central, ne sachant pas ce qui lui était reproché.

« Il doit retourner demain à l’aéroport de Vgayet pour éventuellement récupérer son passeport et voir la suite qui sera donnée a cette affaire », selon un responsable du mouvement autonomiste contacté par Siwel.

wbw/cc/bbi
SIWEL 171521 DEC 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu