Rassemblement kabyle devant l'Ambassade d'Algérie à Paris

16/01/2011 - 00:40

PARIS (SIWEL) - Une centaine de personnes ont répondu présents, samedi après-midi, à l'appel au rassemblement de protestation du Gouvernement Provisoire Kabyle, l'Anavad.


Rassemblement kabyle devant l'Ambassade d'Algérie à Paris
Ce rassemblement organisé à Paris se voulait comme une marque de solidarité du Gouvernement kabyle "avec les victimes du régime algérien" lors des dernières émeutes qui ont secoué l'Algérie et réaffirmer que "la Kabylie maintient le cap vers son autonomie".

Prévu devant l'Ambassade de l'Algérie, le rassemblement a été déplacé de 300 m plus loin et s'est déroulé la place Narvik. Les forces de police et de la gendarmerie, présentes en nombre sur les lieux, avaient interdit les manifestants de s'approcher davantage de l'Ambassade. Ce déplacement du lieu du rassemblement aurait fait que beaucoup de personnes n'ont pas pu se joindre à la manifestation, selon les organisateurs de l'évènement.

Deux banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Halte aux crimes" et "Kabylie autonome" ont été brandies. Les chansons de Lounes Matoub, Ferhat Imazighen Imoula ou encore Oulahlou ont entonné durant tout le rassemblement qui s'est déroulé dans la sérénité et le calme.

Le président du Gouvernement Provisoire Kabyle, M. Ferhat Mehenni, accompagné de plusieurs ministres a été accueilli par des applaudissements nourris. Après avoir abordé brièvement les présents, le leader de la cause kabyle a pris la parole pour lire un communiqué rendu publique quelques heures plus tôt, dans lequel il a demandé la démission du président algérien Abdelaziz Bouteflika et a affirmé qu'"il est temps que toute la Kabylie se mobilise pour arracher son autonomie régionale. L’arracher avant le 20 avril 2011."





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu