Rassemblement du 3 aout à Tizi-Ouzou: Des algériannistes tentent de détourner le combat kabyle

02/08/2013 - 23:45

KABYLIE (SIWEL) — Face au succès et à l’enthousiasme suscité par l’action de résistance à l’inquisition d’Etat en Kabylie, des individus d’obédience algérianiste tentent de détourner l’action spécifiquement kabyle en une action algérienne. Ces derniers, incapables de mobiliser un seul militant pour défendre la liberté de culte et de conscience, à commencer d'ailleurs par eux-mêmes, ont repris l'appel des citoyens kabyles en remplaçant systématiquement "les citoyens kabyles" par "les citoyens algériens", la "Kabylie" par "l'Algérie" et en "évacuant" soigneusement toute référence séculaire aux coutumes et traditions anciennes des kabyles alors même qu'elles sont clairement précisés par les initiateurs de l'appel de Tizi-Ouzou.


Les algérianistes vont devoir revoir leur copie! Le temps de l'usurpation du combat kabyle est terminé. Le combat contre l'inquisition se passe à Tizi-Ouzou et à Aokas. Il ne se passe nulle ailleurs qu'en Kabylie.(PH/DR)
Les algérianistes vont devoir revoir leur copie! Le temps de l'usurpation du combat kabyle est terminé. Le combat contre l'inquisition se passe à Tizi-Ouzou et à Aokas. Il ne se passe nulle ailleurs qu'en Kabylie.(PH/DR)
Frustrés d'être dans l'incapacité de susciter un courage politique équivalent à celui des initiateurs kabyles, les algériannistes sortent du silence et tentent de greffer une orientation algérianniste à un combat spécifiquement kabyle mené, comme d'habitude, par des kabyles. Mais l'arnaque ne peut plus prendre: la guerre d'Algérie, les 50 années de combats démocratique et laïc et le printemps noir de 2001 sont passées par là. Toutes ces années de luttes infructueuses, et même contre productives, ont balayé les illusions de la Kabylie. L'appel de Tizi-Ouzou concerne la lutte contre l'inquisition en Kabylie.

Si les algérianistes se découvrent des aspirations de lutte contre l'inquisition en Algérie, il leur faudra initier et réaliser eux-mêmes ces actes de résistance et non pas tenter de déposséder encore une fois les kabyles de leur lutte, de leur courage et de leur sacrifices pour tenter, en vain, d'en faire bénéficier les tenants d'une Algérie qui se définie comme arabe et islamique. Désormais le combat des kabyles sera pour la Kabylie et rien que pour la Kabylie. Par ailleurs, géographiquement parlant, l’événement se passe à Tizi-Ouzou et à Aoakas. Il ne se passe nulle ailleurs qu'en Kabylie.

Vive la Kabylie libre et laïc !

cdb/zp
SIWEL 022345 AOUT 13






Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche