Rassemblement des étudiants contre la venue de Sellal à Tizi Ouzou: Témoignage d'un manifestant

06/04/2014 - 23:57

TIZI-OUZOU (SIWEL) —Dans la matinée, pour manifester contre la venue de M. Sellal prévue à la Maison de la Culture de Mouloud Mammeri, un groupe d’étudiants s’est rassemblé devant le second portail pour protester contre la réception en grandes pompes du représentant de campagne de Bouteflika. Un large dispositif de police encadrait le périmètre de la Maison de la culture, où devait se dérouler le meeting de la doublure du Président-candidat. Lors de ce rassemblement des étudiants ont été arrêtés. De nombreux militant-e-s du MAK ont donné de la voix en scandant : « Kabylie autonome ! Kabylie indépendante ! » et ont coloré le rassemblement en brandissant le drapeau amazigh.


le président du conseil régional du MAK, Djafar Khennane à Tizi-Ouzou lors de la visite de l'indésirable Sellal (PH/DR)
le président du conseil régional du MAK, Djafar Khennane à Tizi-Ouzou lors de la visite de l'indésirable Sellal (PH/DR)
Au moment où le servitieur de Bouteflika animait son meeting, certains militants « algérianistes" n’ont rien trouvé de mieux à faire qu’à tenter d’imposer leur diktat afin de museler les voix kabyles . C’est ainsi que les militants du MAK se sont mobilisés pour répondre à l’agression qu’a subie une militante de leur mouvement qui a été violemment prise à partie par des algérianistes pour la simple raison qu’elle a déployé un drapeau amazigh lors de ce rassemblement.

Les manifestants sont ensuite descendus jusqu’au rond-point, place des Martyrs du printemps noir, face au commissariat pour exiger la libération des étudiants qui ont été arrêtés. Les manifestants ont occupé le rond-point. Puis, le président du conseil régional du MAK, Djafar Khennane, a alors montré l’exemple. Il a arraché un poster à l’effigie de Bouteflika. S’en est suivi un grand nettoyage. Tous les manifestants se sont alors mis à déchirer tous les posters des candidats à cette mascarade politique et les ont symboliquement brûlés devant des policiers muets et immobiles. A la place de ces guirlandes de posters de figurants algérianites, les militant-e-s du MAK ont collé et distribué massivement les stickers appelant au rejet des élections algériennes et à l’autodétermination de la Kabylie. Ce qui est aussi à noter c’est l’enthousiasme dynamique et l’adhésion remarquable que les manifestants et les simples passants ont montré à l’égard de cette action. Ils réclamaient des affiches aux militants du MAK et des dizaines de personnes se sont joints aux MAKistes pour les coller.

Sellal est venu en "clandestin" et reparti en" voleur". La jeunesse kabyle lui a donné une bonne leçon de dignité, une valeur qui lui fait défaut pour devenir un vizir du régime raciste d’Alger.

cdb,
SIWEL 062357 AVR14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu