Rassemblement à Montréal pour dénoncer la violence de l'État algerien en Kabylie

26/04/2014 - 18:41

MONTREAL (SIWEL) — Bravant un temps pluvieux, après leur sit-in au Carré Saint-Louis à partir de 11h, plus de deux cents personnes regroupées au sein du "Collectif kabyle de Montréal" dont une forte présence des militants du MAK ont marché vers 12h vers le consulat d'Algérie à Montréal pour dénoncer la répression et la violence exercée contre les manifestants kabyles à Tizi-Ouzou lors de la marche organisée par le MAK pour la double commémoration du printemps amazigh et du printemps noir


Les marcheurs dont des familles avec enfants, alternaient entre scander des slogans dénonçant la répression de l'État algérien contre la jeunesse kabyle et entonner des chansons engagées de Ferhat et de Lounès.

Une fois devant le consulat d'Algérie, une minute de silence a été observé à la mémoire des victimes kabyles.
Un hommage particulier a été rendu au jeune Lounis ayant perdu l'œil.

Rachid Bandou, militant de la cause kabyle et candidat du Parti Québécois, a déclaré à notre correspondant sur place : « le résultat du vote que seule la Kabylie a boycotté clairement et la répression sauvage contre la jeunesse kabyle montrent que le seul moyen de sauver la Kabylie est l'accès à son indépendance ».

Mourad Itim, coordonateur du MAK-Amérique du Nord, a quant à lui réitéré l'intention des Kabyles d'Amérique du Nord « de porter prochainement la cause kabyle aux Nations Unies »

Posté dernière la fenêtre, un fonctionnaire du consulat filme le rassemblement.

iz/wbw
SIWEL 261841 AVR 14







Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu