« Ramadan/ La Kabylie, modèle de tolérance »… mais pour combien de temps encore?

22/06/2015 - 18:03

KABYLIE (SIWEL) — Un journal algérien a commis un article aujourd’hui, vantant à juste titre le modèle de tolérance religieuse de la Kabylie. Si le constat enchante les kabyles et les confortent dans leur «particularisme», par ailleurs tant décrié, il ne faudrait non plus qu’ils s’endorment sur leurs lauriers car la Kabylie est bel et bien dans le collimateur de l’Etat algérien qui ne lésine sur aucun moyen pour faire avancer l’islamisme et le sursit de la Kabylie est de courte durée. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il y a bel et bien "le feu à la maison...


Ainsi l’article dont il est question ici raconte une journée de ramadan dans la localité d’At Wagenun (Ouageunoune) près d’une station de bus où « la présence féminine y est considérable […] représentent la moitié du flux » des voyageurs… Déjà là, on est d’emblée dans le premier aspect « insolite » pour un pays sous domination arabo-islamique. Mais, comme on est en plein mois de ramadan, ce qui est encore plus insolite c’est que les voyageurs patientent en causant « autour d’une bouteille d’eau minérale »…pendant que d’autres « cassent la croûte » et ça discute de plage, "Haram" pour les islamistes…surtout en plein mois de ramadan.

Mieux encore, le Journal rapporte que sur « la place du marché, les endroits ombragés sont tous occupés par des grappes d’hommes sirotant paisiblement leurs cafés ou se rafraîchissant le gosier avec une bière bien fraîche à l’intérieur de leur véhicule aux portières ouvertes » et surtout que « La présence de ces non-jeûneurs, ne semble pas déranger outre-mesure les passants »…

Oui c’est effectivement ça la tolérance du pays kabyle. La question est de savoir si elle réussira à résister à l’inquisition arabo-islamique de l’Etat algérien et si elle ne risque pas de succomber, incessamment sous peu, à son arme de destruction massive, les islamistes...au vu des moyens déployés par l'Etat algérien à cet effet.

Le journal rapporte justement le témoignage d’un jeune kabyle qui a failli se faire lyncher à Alger par un jeune algérois d’apparence tchitchi (bobos algérois) qui s'était rendu compte qu'il ne jeûnait pas...ce dernier avait fait un tel scandale que des passants se sont regroupés autour du non jeûneur et qu'ils ont failli le lyncher, raconte le jeune kabyle, précisant que le lendemain, il « pris ses bagages » et décida de « ne plus travailler hors de la Kabylie durant le Ramadan »

En Kabylie, les jeûneurs sont tout aussi kabyles que les non-jeûneurs. Ils ont été questionnés par le journal et aucun d’entre eux n’a blâmé ou condamné ses concitoyens non-jeûneurs. « Ici, le seul inquisiteur est l’Etat », précisent-ils.«  A Tikobaïne, les cafés, restaurants et bars ouvraient normalement durant le Ramadan. Mais depuis l’ouverture du commissariat de police, tout a changé. Les quelques commerçants qui ouvrent encore le font discrètement »…l’inquisition est bel et bien le fait de l'Etat et elle avance à grand pas en Kabylie.

Jusqu’à quand la Kabylie pourra-t-elle encore résister à une inquisition pratiquée par l’Etat algérien avec tous les moyens dont il dispose ?... On sait que les islamistes sont entrés en Kabylie depuis la réconciliation de Bouteflika qui a amnistié des milliers de terroristes.

L’année dernière au cours du ramadan à Vgayet par exemple, les islamistes avaient violemment empêché un rassemblement pour la liberté de culte et de conscience. Ils avaient également réussi à modifier les horaires des soirées musicales de la maison de la culture Taos Amrouche. Et encouragés par leurs avancées incontestables de part l'appui de l'Etat algérien d'une part, et par le découragement des citoyens d'autre part, cette année, ils sont allés encore plus loin en occupant carrément la maison de culture Taos Amrouche pour interdire, cette fois, toute sorte d’animation sur l’esplanade de cet édifice… C’est dire si les kabyles n’ont pas intérêt à s’endormir sur leurs lauriers

Alors « La Kabylie, modèle de tolérance  » oui, mais il va falloir que les kabyles se battent pour le rester...

Lire l'article dont il est question dans cette publication.

zp,
SIWEL 221803 JUIN 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche