Radison Blue de Bamako, l’équipage Air France était « LA » cible…

30/11/2015 - 18:05

BAMAKO (SIWEL) — L’équipage Air France qui se trouvait au Radison Blue de Bamako doit la vie au réceptionniste malien de l’hôtel. Car, et il faut le dire haut et fort, c’est le réceptionniste du Radisson Blue qui a protégé et sauvé la vie de l’équipage d’Air France… au prix de la sienne !

En effet, dès leur entrée dans l’hôtel, les djihadistes ont immédiatement demandé « à quel étage se trouve l’équipage Air France ? ». Courageusement, le réceptionniste leur a délivré une fausse information en les envoyant à un autre étage au lieu du 7e étage où sont logés les équipages français. Le réceptionniste malien l’a payé de sa vie, les djihadistes sont redescendu l’abattre pour lui faire payer ce mensonge qui a permis à l’équipage d’être exfiltré…

Il est à signaler qu’une semaine après les attaques de Paris, et sans aucun problème, Daech a publié une nouvelle vidéo annonçant des attentats qui seront "pires que le 11 septembre", un vidéo qu'ils ont intitulée "Paris s'est effondré"...


Une semaine après les attentats du « vendredi 13 », et au lendemain d'une perquisition au Fret ayant permis la découverte de tracts salafistes dans les casiers d'individus intervenants à bord des appareils, et alors que tous les compteurs sont, dit-on, « au rouge », Alexandre De Jugnac, le PDG d’Air France lui se pavane à New York en compagnie de stars du show biz…comme si de rien n’était.

Pourtant, avant le drame du Radison Blue, Dominique Trinquant, expert militaire et ancien chef de mission à l'ONU, avait fermement affirmé que le Radisson Bleu de Bamako était une cible évidente. Le CHSTC (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) avait mis en garde l'entreprise Air France des risques qu'elle faisait prendre à ses salariés et l’avait même consigné par un «avis de danger grave et imminent» dont voici un extrait :

« Notre compagnie battant pavillon national (Français : ndlr) est directement menacée, elle est une cible de grande importance confirmée par les déclarations des terroristes, leur communiqué fait état d'un premier avertissement, prémisse de répliques plus importantes ». Cependant, Air France maintient les découcher à Bamako pour les équipages français qui deviennent ainsi des « cibles » ambulantes ayant de plus l’avantage d’être «parfaitement identifiables».

De fait, l’équipage Air France qui se trouvait au Radison Blue de Bamako s’est retrouvé en situant de danger extrême pour des raisons économiques évidentes … doublées d’une irresponsabilité gravissime de la part des pouvoirs publics français. Car, et il faut le dire haut et fort, c’est le réceptionniste du Radisson blue qui a protégé et sauvé la vie de l’équipage d’Air France… au prix de la sienne !

En effet, dès leur entrée dans l’hôtel, les djihadistes ont immédiatement demandé « à quel étage se trouve l’équipage Air France ? ». Courageusement, le réceptionniste leur a délivré une fausse information en les envoyant à un autre étage au lieu du 7e étage (où sont en fait logés les équipages français). Le réceptionniste malien l’a payé de sa vie car les djihadistes sont redescendu l’abattre pour ce mensonge qui a permis à l’équipage français d’été exfiltré…

Faire courir de tels risques à ses concitoyens pour gagner des parts de marché relève de cette même logique macabre et schizophrène qui consiste à pactiser avec les monarchies du Golfe pour négocier la vente de rafales et contrats juteux en tout genre, tout en faisant mine de pourfendre l'intégrisme au nom de la démocratie et des « droits de l’homme » ! Et c'est justement de là que découle le caractère inouï, détestable et particulièrement révoltant de la tragédie qui vient de frapper la France et la génération Bataclan : C'est le résultat direct des effets pervers de cette «diplomatie du ventre»

Voilà une situation qui illustre parfaitement l’opportunisme cynique et hypocrite de la politique française alors que dans le même temps on anesthésie, sur les plateaux de télévision et les QG des rédactions, l’opinion publique française et internationale avec des discours et des fausses déclarations sur la défense des valeurs humaines et universelles, les droits de l’homme, la lutte contre le terrorisme etc., etc, etc., … alors que pendant ce temps-la, le salafisme connait une progression vertigineuse, en France comme ailleurs dans le monde, grâce aux financements faramineux des pays du Golf … "Grands amis" et "partenaires de choix" de l'occident, dont la France !

Peut-on décemment jouer aux va-t-en-guerre contre Daech tout en continuant à commercer et à « fraterniser » avec ces états féodaux, intégristes qui, comme leur alter-ego de Daech, décapitent au nom de la charia?

Peut-on combattre le terrorisme islamiste au sein d'une coalition ou s'allient les royaumes islamiques et les régimes les plus corrompus et autoritaires de la planète, dont le Qatar et l'Arabie Saoudite, qui ne se privent pas de financer l’expansion du fléau islamiste dans le monde, qui arment et entraînent les divers groupes de « soldats de Dieu » disséminés un peu dans le monde et qui ont à leur compte des centaines de milliers de victimes décapitées, lapidées ou mises en esclavage sexuelle ?

Peut-on combattre le terrorisme islamiste et être allié avec le Gouvernement islamiste d’Erdogan alors qu’il travaille main dans la main avec l’Etat islamique à l'extermination des Kurdes, alors qu’il assure à Daech le soutien financier dont il a besoin en achetant son pétrole , qu'il recèle pour lui les pièces archéologique de Palmyre, qu’il lui fournisse les ressources humaines en organisant non pas un « couloir » mais un « boulevard » aux candidats au djihad en Syrie pour combattre et réduire à néant la résistance kurde, pour le coup héroïque, notamment de Kobanê.

Ce sont ces mêmes kurdes, combattus par Erdogan, qui luttent réellement contre Daech mais ils luttent avec des armes légères … parce que la coalition internationale estime qu’il est préférable d’armer « l’opposition syrienne », soutenue par le Qatar, l’Arabie Saoudite et la Turquie, et dont on sait pourtant qu’elle regroupe en son sein le front Al Nosra (affilié à El Qaeda), et d’autres groupes djihadiste dont certains sont qualifiés de « modérés » sur on ne sait quels critères ; le but des islamistes «radicaux» et «modérés» étant exactement le même : instaurer un Califat islamique et applique la Charia…

L'occident, n'en a-t-il donc pas fini de jouer aux apprentis sorciers, au Dr Frankenstein, illustration suprême d'une allégorie de retournement d'un phénomène morbide contre son propre créateur. Et si, la France n'a pas créé le monstre, elle a grandement contribué à le nourrir par calcul politique et cupidité néocoloniale, pensant sans doute pouvoir le « contenir » ou tout au moins le « circonscrire » à certaines régions du Monde. Et c’est bien mal connaitre le fléau...

Hier, déjà, les Américains croyaient pouvoir l'utiliser pour faire barrage à la Russie en Afghanistan, tout comme l’Etat algérien pensait pouvoir l’utiliser pour empêcher la Kabylie de bâtir l’Algérie de leur rêve démocratique, laïque et plurielle.

L’élite kabyle a été décimée, les islamistes ont écumés le temps de faire taire les voix dérangeantes et terroriser durablement les populations, puis ils sont redescendus de leurs maquis en qualité de « repentis » par la grâce d’une réconciliation qui sacrifie les victimes au profit de leurs bourreaux ; et leurs plus emblématiques « émirs », autrement dit leurs «chefs-égorgeurs» ont acquis depuis le titre de personnalité politique algérienne…tandis que désormais la Kabylie s’achemine doucement mais surement vers son autodétermination, la Kabylie a compris à ses propres dépends que l’arabo-islamisme est incompatible avec la liberté, la tolérance, la diversité, le droit, la justice et encore moins l’égalité.

L’islamisme est un fléau incontrôlable qui ambitionne de contrôler le monde par la terreur. Il a frappé très fort à Paris, mitraillant à l’aveuglette et déclenchant de sang-froid leurs ceintures d'explosifs… sauf que il ne s’agit plus seulement de terroristes répondant au nom de « El Baghdadi » mais à des « El Firansi » ou « El Baljiki » ! c'est à dire le "français" ou le" belge "… CQFD!


NB : il est à signaler qu’une semaine après les attaques de Paris, Daech a publié une nouvelle vidéo, intitulée "Paris s'est effondré", dans laquelle il menace à nouveau la France et annonce des attentats qui seront "pires que le 11 septembre" aux USA. Dans la vidéo, on aperçoit des images de la Tour Eiffel s'écraser au sol, un avion d’Air France et des images des frappes françaises en Syrie suivies de clichés tirés des attaques terroristes du 13 novembre dernier. Un des islamistes nomme même François Hollande, assurant que le chef d'Etat français n'était « plus en sécurité dans son propre pays»…

Il est à signaler que la vidéo de Daech, d'une durée de 6 minutes, a été diffusée ce vendredi sur Twitter et des comptes liés au groupe Etat islamique… SANS AUCUN PROBLÈME! ... c’est dire si Daech a encore de la marge devant lui puisqu’il diffuse librement sa propagande criminelle sur les réseaux sociaux occidentaux … sans doute parce que la vidéo engrange de l'argent à chaque "clic"...

tn/zp
SIWEL 301805 NOV 15

sources
Air-Journal
LaLibre.be




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche