RIF: Le Makhzen fait arrêter deux adolescents pour un bisou échangé en public

09/10/2013 - 08:24

NADOR (SIWEL) — Au Maroc, comme dans tous les Etats d'Afrique du Nord qui s'appuient sur l'arabo-islamisme pour imposer une fausse identité par le dictat religieux, le Makhzen fait la chasse aux amoureux pendant qu'il livre officiellement les institutions à l'intégrisme religieux et même , officieusement, au salafisme. Ainsi, à Nador, chez les amazighs du Rif, ce sont deux jeunes adolescents qui ont été embarqués sans ménagements, de chez eux, pour avoir publié sur leur facebook une photo d'un bisous échangé dans la rue.


Les deux adolescents de Nador arrêtés manu militari pour avoir échangé un bisou dans la rue. pendant ce temps, les islamistes de tous bords tissent leur toile d'araignée dans toutes les institutions. Etant donné la très grande ouverture du champs politique accordé aux islamiste, la prochaine étape sera non pas l'arrestation mais la lapidation publique.(PH/DR)
Les deux adolescents de Nador arrêtés manu militari pour avoir échangé un bisou dans la rue. pendant ce temps, les islamistes de tous bords tissent leur toile d'araignée dans toutes les institutions. Etant donné la très grande ouverture du champs politique accordé aux islamiste, la prochaine étape sera non pas l'arrestation mais la lapidation publique.(PH/DR)
Tous les Etats d'Afrique du Nord mènent une politique intense d'arabo-islamisation de la société dans le but d'installer définitivement une culture et une identité étrangère: celle du moyen-orient avec tous ses vices et ses hypocrisies, notamment en matière de perversion sexuelle. Ainsi, les mariages temporaires et les mariages de jouissances, autrement dit des mariages de circonstances sont admis et autorisés par les Etats arabo-islamistes d'Afrique du Nord par la simple bénédiction d'un imam. Il en est de même des mariages que l'on peut qualifier, sans se tromper, de pédophiles, entre des hommes d'âges murs avec des jeunes adolescentes de 14 ans, dans le meilleur des cas. Au Maroc, un violeur est même "dispensé" de poursuites judiciaires s'il "consent" à "épouser sa victime", qui ne pourra pas alors porter plainte contre lui, puisque ce dernier lui aura "rendu son honneur" en l'épousant; ce qui signifie que c'est bien la victime qui perd son honneur après avoir été violée et non pas le criminel. On se souvient du suicide de la jeune Leila qui s'est donné la mort à l'age 16 ans après avoir été violée puis "épousée" par son violeur. En plus du viol initial, elle a du subir une multitude de viols conjugaux en plus d'être battue par son" honorable" époux et sa famille qui n'a pas supporté l'action en justice.

En revanche, un couple d'adolescents qui s'échange un bisous d'adolescents dans la rue et qui le publie sur leurs facebook est un crime "odieux" qui leur vaut une arrestation à leur domicile.

zp,

Deux jeunes élèves de Nador ont été arrêtés à la raison d’un bisou ! par Fikri El Azrak

La police judiciaire de Nador a arrêté hier (jeudi 03 octobre 2013) trois jeunes élèves de l’une des collèges de Nador (collège TARIK BNO ZIYAD), d’après leur publication d’une photo sur facebook qui montre deux mineures échangeant un baiser.
Il s’agit d’un mineur de 15 ans et une mineure fille de 14 ans qui ont échangé un baiser, et leur camarade (mineur aussi de 15 ans) qui a filmé les photos publiés sur facebook.

Cette arrestation vient après la publication des photos par plusieurs sites de l’information locaux de Nador, avec des articles contre ce comportement des mineurs, qui détruit l’ordre public dans la vision de quelques médias de Nador. Aussi après un communiqué de presse d’une organisation qui s’appel « l’organisation unifiée des droits de l’homme » qui a réclamé l’arrestation de ces mineurs et l’ouvre d’une investigation judiciaire dans cette affaire.

Le procureur du roi au tribunal de Nador a poursuivi ces trois mineurs à l’accusation de « détruction l’ordre public » et a ouvré une investigation pour cette affaire.

D’autre part, plusieurs composantes de la société civile de Nador ont lancé des appels aux manifestations contre l’arrestation de ces mineurs. Ces composantes estiment que cette arrestation n’a aucun sens juridique, parce que le bisou des mineurs est une de leurs libertés et droits garantis par les lois nationales et internationales.
Jusqu’à maintenant, les trois mineurs sont arrêtés dans l’un des centres des jeunes à Nador.

Nador – Fikri El Azrak (fikri2959@yahoo.fr)

SIWEL 090824 OCT 13

en pièce-jointe la décision de justice

1375822_717818264899295_1333601973_n.jpg 1375822_717818264899295_1333601973_n.jpg  (54.41 Ko)





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu