RFI donne le "Top départ" propagande de la sale guerre que l'Etat algérien prépare contre la Kabylie

28/03/2016 - 23:13

PARIS (SIWEL) — Dans un article publié hier sur son site internet, RFI (Radio France Internationale), une "radio-prolongement" de la Françafrique et de la politique du Quai d'Orsay dans ses "anciennes" colonies, se fait le porte-voix de l'Etat algérien et annonce que l'armée algérienne a abattu samedi 26 mars trois terroristes dans les montagnes de Tizi Ouzou en précisant que c'est "une zone où sont actifs des terroristes de l’organisation Etat Islamique (EI)"... Rien que ça !

Evidemment, RFI ne manque pas de rappeler que c'est en Kabylie qu'Hervé Gourdel a été assassiné par des terroristes islamistes, exactement comme si ce randonneur, qui connaissait très bien la Kabylie, aurait été stupide au point d'aller faire de la randonnée dans une zone "infestée" par l'Etat islamique, sans compter les nombreuses interrogations que suscitent cet assassinat pour le moins "suspect"...

Mais la propagande ne s'encombre pas de la réalité, l'essentiel étant de désigner la Kabylie comme "le fief du terrorisme islamiste", un comble pour qui connait, même très peu, la Kabylie... Ce qui n'est pas le cas de RFI qui connait parfaitement les "anciennes" colonies françaises


(Photos illustrant l'article de RFI (PH/RFI)
(Photos illustrant l'article de RFI (PH/RFI)
RFI, rappelle également que " l’armée algérienne est en pleine opération de ratissage, dans les forêts de Kabylie, entre Tizi Ouzou et Bouira" et "qu'un terroriste, équipé d’une ceinture d’explosifs, a été abattu à Maâtkas". Étrangement, cette même Radio, oublie de dire, comme le précise le communiqué des forces armées algériennes en Kabylie, que c'est soi-disant "grâce à la population de Maâtkas que ce kamikaze aurait été abattu...

Cet "oubli" est sans doute motivé par le refus de la population de Maâtaks de confirmer cette information propagandiste de l'Etat algérien qui vise à désigner comme cible les populations de Kabylie aux terroristes qu'elle a elle-même positionné en Kabylie, comme l'a révélé le général Benhadid qui croupi actuellement en prison pour avoir divulgué des "secrets défense", notamment le fait que le terrorisme islamiste en Kabylie est le fait du pouvoir algérien qui y encourage leur ancrage, notamment le terroriste Droudkel (voir cette vidéo à partir de la minute 28.)

Ensuite RFI rappelle encore que c'est en Kabylie que "le Français Hervé Gourdel avait été assassiné par un groupe qui avait prêté allégeance à l’organisation Etat Islamique." et que "Depuis le meurtre du guide français, l’armée algérienne a intensifié ses ratissages et plusieurs dizaines de terroristes ont été abattus dans ces montagnes en un an et demi" avant de conclure encore une fois sur l'Etat Islamique dont " le leader d’un deuxième groupe terroriste qui avait également porté allégeance à l’EI a été tué par les militaires."...

A la fin de l'article, RFI donne un lien sur un autre article consacré à la Kabylie et qui affirme que l'Etat islamique est en Kabylie. RFI ou la Pravda du Quai d'orsay, rappelle à l'opinion publique internationale que le terrorisme islamiste est très actif en Kabylie...

Cependant RIF ne rappelle pas qu'au moment où l'Algérie entière votait pour une République islamique en Algérie, seule la Kabylie votait pour la démocratie, la laïcité et l'identité ancestrale qu'elle portent en elle. RFI ne rappelle pas non plus que face au terrorisme, seule la Kabylie s'est organisée en Groupe d'auto défense contre les islamistes. RFI ne rappelle pas non plus que seule la Kabylie a osé organiser un déjeuner républicain en plein ramadan pour dénoncer l'inquisition de l'Etat algérien qui traque et arrête les non-jeûneurs kabyles pendant qu'elle laisse courir les terroristes islamistes !

RFI est tout bonnement en train d'annoncer au monde entier que le terrorisme islamiste en Algérie se trouve en Kabylie, que l'Etat islamique se trouve en Kabylie alors que la Kabylie est la seule et unique contrée à se revendiquer de sa laïcité ancestrale et qu'elle lutte à armes inégales contre un Etat arabo-islamique qui use de tous les moyens pour faire plier un peuple plusieurs fois millénaire qui lutte ouvertement contre l'obscurantisme islamiste et sa barbarie dans un environnement qui lui est totalement hostile.

Quant à l'affaire Gourdel, qui sert de faire-valoir à une scandaleuse propagande visant à salir la Kabylie, les très nombreuses incohérences de son assassinat, de la traque des pseudos terroristes ayant prêté allégeance à l'Etat islamique, comme de la "miraculeuse" découverte du corps d'Hevé Goudel sur les lieux même de son assassinat, et ce après 3 mois de traque sur une territoire quadrillé par l'armée algérienne au centimètre près, et après avoir déployé plus de 3000 soldats "supplémentaires", sont tels que continuer à soutenir la thèse officielle de l'Etat algérien relève tout simplement de la complaisance vis à vis d'un Etat criminel, dont le ministre de l'intérieur, au vu de la politique étrangère française, pourrait bien se voir gratifier bientôt de la légion d'honneur, à l'image du ministre saoudien de l'intérieur qui détient le record de 70 décapitations !

Source RFI

zp,
SIWEL 282313 MAR 16

Ci-après, quelques articles relatifs à l’assassinat suspect d'Hervé Gourdel





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu