Québec : l'accident de la policière d'origine kabyle serait dû à une défaillance technique

01/10/2012 - 11:22

MONTREAL (SIWEL) — Au lendemain du décès de Katia Hadouchi, cette policière de 23 ans impliquée dans une grave sortie de route, plus d'une centaine de véhicules de marque Chevrolet Impala Police Pack de la Sûreté du Québec (SQ), ciblés par un rappel datant de la mi-août du constructeur General Motors (GM), ont cessé de sillonner les routes de la province du Québec.


L’autopatrouille conduite par l’agente Katia Hadouchi n’était pas passée au garage, malgré un rappel de General Motors en août dernier (PH/DR)
L’autopatrouille conduite par l’agente Katia Hadouchi n’était pas passée au garage, malgré un rappel de General Motors en août dernier (PH/DR)
Cette décision a été mise en branle dès 23h jeudi. Vendredi matin, la SQ a indiqué que son directeur général, Richard Deschênes, a décidé de «mettre les véhicules non vérifiés de côté, le temps que toutes les inspections soient effectuées».

De sources syndicales, le véhicule dans lequel est décédée Katia Hadouchi faisait en effet partie des 448 automobiles de la flotte qui devaient faire corriger une suspension potentiellement dangereuse. Information confirmée par le sergent Benoît Richard de la SQ.

Étant donné ce fait, le ministère de la Sécurité publique (MSP) annonce que l'enquête sur le décès de la policière de la Sûreté du Québec (SQ), Katia Hadouchi, a été confiée au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

La jeune policière a perdu la vie après que l'auto-patrouille qu'elle conduisait ait fait une violente embardée, mercredi dernier peu avant 19h00, dans Lanaudière, à une heure de route au nord-est de Montréal. Elle intervenait pour répondre à un appel de violence conjugale.

Katia Hadouchi, morte en devoir à Saint-Ambroise-de-Kildare, aura des funérailles privées accompagnées d'un hommage protocolaire. La cérémonie, dénouée de toute connotation religieuse, aura lieu jeudi, le 4 octobre prochain au Palace, Centre des congrès de Laval, situé au 1717 boulevard le Corbusier, conformément aux souhaits de la famille.

Elle est entrée en fonction à la Sûreté du Québec le 3 mai 2010.
Elle a été affectée au poste de la SQ de la MRC de Matawinie le 31 mai 2010 où elle travaillait toujours au moment de son décès.

Katia Hadouchi est la fille d'un militant pour la cause Kabyle, elle est originaire de Mekla en Kabylie.

La communauté kabyle et à leur tête, Mourad Itim, le coordonateur du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) en Amérique du Nord, avaient apporté leur soutien à la famille de la victime : « C’est avec consternation et émoi que nous avons appris le décès, dans un foudroyant accident de la circulation de la fille de notre ami et compatriote Rachid Hadouchi, ex cadre des PTT à Tizi-Ouzou. »

wbw
SIWEL 011122 OCT 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu