Production de liège : Chute libre en Kabylie et ascension vertigineuse...ailleurs

30/12/2015 - 16:10

KABYLIE (SIWEL) — Une production record de liège, estimée à près de 20 000 quintaux a été enregistrée cette année à El Tarf, une région à l'extrême est de l’Algérie, contrairement à la Kabylie, où cette production qui faisait le bonheur économique des kabyles, subit depuis presque deux décennies des incendies volontaires dans la plupart de ses massifs forestiers.

En effet, l'armée algérienne met régulièrement le feu aux forêts de Kabylie pour une prétendue "chasse aux terroristes" alors que ces derniers demeurent introuvables, excepté en période de "crise anti-kabyle" pour signifier au monde entier que la Kabylie est le repère des terroristes islamistes que l'état algérien achemine lui-même dans le maquis kabyle


Production de liège : Chute libre en Kabylie et ascension vertigineuse...ailleurs
Le chêne-liège qui occupait des milliers d'hectares de forêt en Kabylie, dans la plupart des massifs forestiers des régions de Vgayet et Tizi-Wezzu, est en très net déclin. Ses multiples usages dans le domaine économique font du chêne-liège l’une des espèces végétales les plus convoitées. Son bois trouve des débouchés dans le chauffage et la menuiserie alors que le liège extrait de l’écorce est employé pour la fabrication de bouchons, semelles, flotteurs et aussi comme isolant dans le bâtiment.

Sa production en très net déclin en Kabylie est consécutif au saccage intempestif et sans répit en raison des incendies provoqués par l'armée algérienne, prétendument à la poursuite d'un terrorisme résiduel qui n'existe étrangement qu'en Kabylie, sanctionnant ainsi efficacement une partie de l'économie kabyle. Ainsi, plusieurs milliers d'hectares de chênes- lièges ont été dévastés en raison d'un terrorisme résiduel, décidément très pratique...

ygi,
SIWEL 301610 DEC 15



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche