Prestation de serment de Bouteflika : un homme affaibli, une voix inaudible et une pléiade de suppôts

28/04/2014 - 14:52

ALGER (SIWEL) — Le chef de l'Etat algérien élu lors de la dernière mascarade électorale, pour un 4e mandat, a prêté serment, aujourd'hui à Alger. Bouteflika n'avait même pas la force de lire intégralement son discours. Il a prêté serment sur son fauteuil roulant. Il est resté assis même lorsque toute la salle s'est levée pour l'hymne national algérien.


Dans une salle pleine de suppôts et d'invités, Bouteflika a prêté serment, la main sur le coran, aujourd'hui à Alger. Affaibli et la voix inaudible, il arrivait à peine à prononcer les mots. 182 mots prononcés après un effort qui a duré seulement 3 minutes.

Il juré de respecter le choix des Algériens et de la Constitution, une Constitution qu'il a violé en 2008 pour s'offrir une présidence à vie.

Bouteflika président algérienne pour la 4e fois, n'a pu prononcer un discours devant ses invités. Il a chargé la télévision de faire la lecture du discours qu'ils ont remis à tous les invités.

L'image d'un chef de l'Etat malade, grabataire et très affaibli a choqué les Algériens qui n'ont vu en cette prestation qu'un responsable qui ne pourra, vu son état de santé, s'occuper de leurs affaires.

Le coup de force du régime pour se maintenir aura ainsi dépasser tout entendement.

aai
SIWEL 28 1452 AVR 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu