Présent lors de l’agression contre Sadi, Arezki Aider témoigne

05/03/2011 - 16:33

ALGER (SIWEL) — « J’étais présent, et j'ai vu Yassine, un jeune militant passé à tabac par des voyous et des policiers en civil alors qu’il essayait de protéger Said Sadi », raconte Arezki Aider, député du RCD à Siwel.


Arezki Aider, député du RCD (Photo : SIWEL)
Arezki Aider, député du RCD (Photo : SIWEL)
« Parmi la foule des contre-marcheurs, il y avait à peine une vingtaine de personnes , tout le reste c'était des flics en civil, que nous connaissons », a insisté Arezki Aider.

« Ce sont des policiers en civil qui nous ont agressés et j’ai personnellement interpellé le commissaire, en vain ! », a-t-il souligné.

« Cette agression des flics contre le président de notre parti est perpétrée devant le responsable de la police », a encore souligné M. Aider et de préciser que ces mêmes policiers, « protégeaient les voyous de Bouteflika, appelés en renfort pour casser la marche ».

M. Aider reste résolu : « ces pratiques de pouvoirs dictatoriaux ne vont pas nous faire fléchir ! »

« Nous serons chaque samedi ici pour marcher jusqu’au départ du régime » a-t-i rappelé.

aai/mau
SIWEL 51634 MAR 11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu