Préparation de la célébration de Yennayer : Le MAK confirme sa domination politique en Kabylie

07/01/2013 - 11:23

KABYLIE (SIWEL) — Les observateurs de la scène politique kabyle, confirment, sans ambages, la présence quasi permanente du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK), sur le terrain.


Le MAK, la seule force politique qui occupe le terrain en Kabylie. PH/Tamurt
Le MAK, la seule force politique qui occupe le terrain en Kabylie. PH/Tamurt
Ainsi, et depuis la réussite de l’échéance organique du conseil national tenue en octobre dernier, à Illulen Umalu, la direction du MAK semble bien gagner du terrain en Kabylie, et ce, en s’appuyant sur des arguments fiables et crédibles.

Une action sociale et pédagogique en permanence

La présence du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK), sur l’échiquier politique kabyle, semble permanente et quasi quotidienne. En effet et loin des effervescences électorales, le MAK a choisi le camp de la société et du citoyen kabyle. Cette présence a été concrétisée, notamment par sa pérsence constante comme l’illustre la campagne de solidarité lancée, en faveur des victimes et des sinistrés du dernier séisme survenu dans la ville de Vgayet, à la veille des élections locales du 29 novembre dernier.
Durant cette période importante, aux yeux du pouvoir et des partis politiques ayant pris part à ces élections, le MAK assumait son rôle de soutien et d’assistance aux citoyens Kabyles éprouvés par ce drame. D’ailleurs aucun parti politique n’est venu auprès des familles concernées, étant donné que tout le monde était occupé par la farce électorale.

Le MAK était présent également aux côtés des étudiants et enseignants de la langue amazighe, lors de la dernière marche populaire organisée le 10 décembre dernier au niveau de Tuviret. La formation autonomiste convaincue que la seule solution pour soustraire notre langue maternelle des mains de ses bourreaux est bien celle de se doter d’un État kabyle, elle n’hésitera pas à apporter un soutien indéfectible aux revendications liées à la prise en charge de Tamazight et de son enseignement à l’école. Toujours préoccupées par les alliances contre nature en vue d’arracher quelques strapontins de plus, aucune formation politique n’avait exprimé ne serait-ce qu’un soutien aux marcheurs, excepté le brillant soutien du MAK, dont le président et ses cadres ont participé à la marche en question.

Le MAK est toujours soucieux du sort économique, et on ne peut plus catastrophique, que le pouvoir réserve à la Kabylie. Ainsi une réunion élargie a été organisée entre des cadres du Mouvement et des industriels Kabyles en novembre dernier. Cette réunion mettait en cause la bureaucratie infligée à l’égard des investisseurs économiques Kabyles, ayant émis le souhait d’investir en Kabylie. L’occasion a été ainsi donnée aux interlocuteurs des industriels Kabyles qui ont exposé la vision du MAK vis-à-vis de cette situation chaotique. D’ailleurs, d’autres réunions seront programmées en vue de lancer une réflexion commune pour débloquer cette situation.

Hommage aux symboles et intellectuels Kabyles

En addition à ses activités ordinaires, le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie, semble bien prendre la tradition de rendre hommage aux symboles de la Kabylie comme : Farid Ali, Muhya, Krim Belkacem et que leurs mémoires ont été honorées par le MAK, sans oublier feu Bessaoud Mohand Arav et dont les festivités de commémoration de Yennayer seront dédiés à sa mémoire.

Une activité politique en permanence

Au moment où certaines formations politiques, enchaînent des rudes batailles pour une lutte de succession et qui les mènent ont sombrer dans de profondes crises internes, la direction du MAK avait abordée une série de rencontres avec les citoyens. Ainsi et dans une période de deux mois, plusieurs meetings ont été organisés. L’on pourra citer, celui d’Ikedjan à Vgayet, Tikobain à Ouaguenoun, Ath-Dwala, Ath-Hemdun à Tuvirett, Illulen Umalu, Ahnif, Ath-Mesbah, Feraoun et Semaoun, des escales ayant servi au MAK de se rapprocher de la population. On pourra ajouter la conférence-débat tenue à Awkas à la fin de l’année 2012, et qui a porté sur le thème du droit international et des peuples autochtones, une conférence animée par le président du MAK, M. Bouaziz Ait-Chebib, la célébration de la journée nationale de l’étudiant Kabyle, le 02 novembre dernier, ou une délégation du MAK, conduite par son président, s’est recueillie sur la tombe de Kamal Amzal, un jeune étudiant Kabyle, assassiné par des intégristes islamistes. Ceci sans compter aussi les actions interdites par la machine répressive du pouvoir raciste d’Alger, comme fut le cas du rassemblement du 19/12 empêché par les services censés préserver l’ordre.

Contacté par nos soins, Bousaad Becha, responsable du MAK à Ath-Dwala, affirme que la formation autonomiste est déterminée à aller de l’avant pour faire aboutir son projet. Le même responsable, tient à éclairer l’opinion au sujet des campagnes d’intimidation à l’égard des militants et cadres du MAK qui n’empêcheront pas l’avancée du projet politique de la formation autonomiste : « Nous enregistrons une adhésion remarquable de la population Kabyle à notre discours. Cela nous encourage à aller de l’avant pour arracher la liberté du peuple Kabyle » ajoute-il. M. Bousaad Becha, n’a pas manqué de lancer un appel à tous les Kabyles, pour venir en masse aux deux (02) marches que la formation autonomiste compte organiser le 12 janvier prochain, au niveau de Tizi-Wezzu et de Vgayet. « Nous comptons sur le peuple Kabyle pour venir marcher avec nous le jour de Yennayer », conclut notre interlocuteur.

aaa/tamurt
SIWEL 07 1123 JAN 13





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche