Pour une École Kabyle Indépendante

08/11/2015 - 01:23

CONTRIBUTION (SIWLE) - La langue n’est pas seulement un outil d’expression et de communication, elle est aussi un attribut fondamental de l’identité culturelle et de l’autonomisation, tant pour l’individu que pour le groupe. Respecter les langues de ceux qui appartiennent à d’autres communautés linguistiques est donc essentiel à une coexistence pacifique et meilleure.


Cette revendication de droits linguistiques s’applique aussi bien au statut officiel et juridique de la langue minoritaire et autochtone qu’à l’enseignement et à l’emploi de la langue -Maternelle- dans les écoles et les autres institutions, ainsi que dans les médias.

Si la langue est un moyen d’expression, elle demeure aussi un facteur de transmission culturelle et identitaire du peuple qui la parle. Hélas que la langue kabyle -Taqbaylit- qui fait notre originalité et notre fierté ne cesse d’être victime de la négation du pouvoir Algérien depuis des années.

Or s’il y’avait vraiment une volonté politique algérienne à s’engager dans la promotion de cette langue, elle aurait due être enseignée dès l’indépendance, et pour ceux qui font l’aveugle, je vous rappel que Taqbaylit en particulier et Tamazight en général sont victimes d’une négation qui n’a que trop duré et la preuve vivante de ce linguicide qu’elle ne cesse de subir est:

Non reconnue comme langue officielle, son enseignement n’est pas généralisé dans toutes les régions d’Algérie, le volume horaire qu’on lui a consacré ne dépasse pas trois heures par semaine, et surtout, elle est dévalorisée avec un coefficient minime (2) face à l’arabe qui est pourtant une langue étrangère pour nous les kabyles, avec le coefficient (5) au collège et (6) au lycée ... Quelle injustice ?!!

Alors, j'interpelle la conscience de tout un chacun, parent, enseignant et citoyen kabyle à réfléchir et a faire l’état des lieux sur l’école algérienne d’aujourd’hui dont nos enfants sont et resteront victimes à jamais si nous continuons dans cette voie : un système éducatif pourri et une école sinistrée qui forment des élèves peut-être, mais pas des citoyens.

Et moi en tant qu'enseignant conscient des faits, j'aspire à une école Kabyle ouverte sur le monde et qui fait de la modernité et de l’universalisme sa devise, une école qui valorise la langue maternelle des apprenants, une école qui sacralise la science, la civilisation et les valeurs universelles, et non pas la religion, une école qui incite à la paix et non a la violence. Ensemble pour une école Kabyle Moderne et Indépendante.

Mass Larbi
Enseignant Kabyle



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu