Pour le ministre kabyle des Institutions et de la Sécurité : « L’Armée algérienne est une armée coloniale »

14/09/2012 - 23:52

PARIS (SIWEL) — Dans un communiqué transmis à Siwel, M. Ahviv Mekdam, ministre des Institutions et de la Sécurité au sein du Gouvernement provisoire kabyle en exil, déclare que « la présence massive en Kabylie des forces algériennes (armée, gendarmerie, police...) n’est nullement motivée par une quelconque lutte anti-terroriste. C’est une présence coloniale ».


M. Ahviv Mekdam, intevenant  sur la chaine satellitaire franco-marocaine, Medi1sat le 17/01/2010 (PH/DR)
M. Ahviv Mekdam, intevenant sur la chaine satellitaire franco-marocaine, Medi1sat le 17/01/2010 (PH/DR)
Intégralité du communiqué :

ANAVAḌ AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA

Ministère des Institutions et de la Sécurité

L’Armée algérienne est une armée coloniale

Encore une provocation, encore une intimidation, encore une agression. Voici ce que subit le peuple kabyle de la part des militaires algériens stationnés en masse sur le territoire national kabyle, depuis notamment le Printemps noir.

Une jeune fille vient d’être harcelée par deux voyous en Kaki, à Adekkar, à mi-chemin entre Vgayet et Iazzugen. Les parents de la victime, après une tentative légitime de défense et de protection de leur fille, ont été passés à tabac. Les courageux citoyens, encore une fois, ne se sont pas laissés faire. Comme un seul homme, les compatriotes d’Adekkar ont assiégé la Daira qui servait d’abri à ces militaires délinquants.

Il est tout à fait clair, que la présence massive des forces algériennes (armée, gendarmerie, police...) n’est nullement motivée par une quelconque lutte anti-terroriste. C’est une présence coloniale.

Les faits le démontrent amplement :
- Arrestations arbitraires et provocations en tous genres à l’égard de paisibles citoyens.
- Assassinats délibérés, grossièrement maquillés, en permanence, en "bavures".
- Incendies volontaires des oliveraies kabyles avec interdiction faite aux citoyens et aux pompiers d’éteindre les feux menaçants.
- Abandon de la population lorsqu’il s’agit de catastrophes naturelles ou de kidnappings.

Par contre, dès que la population s’organise pour dénoncer le dépassement de ces FORCES ETRANGERES, la répression s’abat sur elle, sans que les autorités civiles et politiques n’interviennent.

La stratégie de la TERRE BRULEE, exercée par les officines du régime algérien raciste, ne fait que renforcer la détermination du peuple kabyle à se libérer de l’ultime joug qui l’empêche de rentrer dans le concert des nations.

Le Gouvernement Provisoire Kabyle tient à saluer la mobilisation populaire pour assurer la sécurité et la dignité des victimes des agressions militaires et assure le peuple kabyle de sa détermination, à enclencher le processus de libération nationale kabyle. Il dénonce fermement ces agissements inqualifiables et exige le départ de l’Armée colonialiste algérienne, ainsi que tous les corps constitués campés en Kabylie.

Des actions d’envergure seront menées, en Kabylie et au plan international pour que vive le peuple kabyle en toute souveraineté sur sa terre ancestrale.

P/le Gouvernement provisoire kabyle en exil

Ahviv Mekdam
Ministre des Institutions et de la Sécurité.

Paris, le 13/09/2012

—30—

Contact presse : Ighlès Massyle
SERVICE DU PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE

http://www.kabylie-gouv.org




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu