Pour demander l’eau, les habitants d'Imezgharen ferment l’ADE Draâ-El-Mizan

07/08/2011 - 19:03

DRRA El-MIZAN (SIWEL) — Les membres du Comité de village d'Imezgharen, dans la commune Frikat à quelques 45 kilomètres au sud du chef-lieu de Tizi-Ouzou ont fermé dimanche matin le siège de l’Algérienne des eaux (ADE), sise dans la Daïra de Draâ-El-Mizan d’où dépend administrativement la commune de Frikat.


Commune de Frikat (PH/DR)
Commune de Frikat (PH/DR)
Ils ont improvisé un sit-in au niveau de cette structure pour demander aux responsables locaux l’alimentation en eau potable et leur rappeler leur promesse en la matière.

Les protestataire entendaient dénoncer, à travers cette action, une situation qu'ils ont qualifié d'intenable. « C’est vraiment infernal de subir la soif durant cette période de grande chaleur. Les responsables ont une grande responsabilité dans les souffrances que nous subissons », a déclaré une vielle du village.

Aux environs de midi, une délégation des protestataires a rencontré le chef de la daïra de Draâ-El-Mizan et le chef divisionnaire de l’ADE. Ces derniers se sont engagés à respecter la promesse qui consiste en l’alimentation du village en eau potable trois jours par semaine soit les samedi, mardi et mercredi.

Dans l’après midi, la délégation s’est rendue au siège de l’APC de Frikat pour rencontrer le maire de cette commune, qui aurait refusé, selon un des membres, de se déplacer à Draâ-El-Mizan..

Les villageois menacent de hausser le ton si la crise de l’eau perdure et si les autorités ne tiennent pas leurs promesses.

ak
SIWEL 071900 AOUT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu