Polémique concernant Idir et Ait Menguellet : Réaction de Nafaa Kireche, ministre de l'Anavad

31/05/2016 - 15:55

DIASPORA (SIWEL) — Joint au téléphone par Siwel, Nafa Kireche, le ministre des Relations avec les Institutions françaises, a réagi à la polémique concernant Idir et Ait-Menguellet. S’il partage la position de Ferhat Mehenni, président du gouvernement provisoire kabyle et salue l’effort de modération d’Idir dans sa réaction, il est en revanche outré par celle d’Ait-Menguellet.



Monsieur le Ministre Bonjour. Une polémique impliquant certains artistes kabyles, notamment Idir et Lounis Ait-Menguellet, suite à leur participation à une réunion de l’ONDA et leur poignée de main remarquée avec le premier ministre algérien, affole la toile. Une frange de la mouvance indépendantiste est mise en cause.

Quelle est votre réaction ?


J’ignore s’il s’agit d’une « frange » de la mouvance indépendantiste comme vous le dites. Allez savoir qui est derrière les claviers des ordinateurs. La position officielle du Gouvernement Provisoire Kabyle et du MAK a été arrêtée par le président de l’Anavad il y a quelques jours. Il regrettait clairement cette campagne orchestrée via les réseaux sociaux contre ces grands artistes kabyles, qu’il a d’ailleurs invités autour d’un café dans un esprit de fraternité et d’apaisement.

Toutefois, le ministre algérien Amara Benyounès vient de déclarer qu’ils ont été insultés car ils étaient contre l’indépendance de la Kabylie. Ceci est une façon pour lui de tenter de les récupérer pour le compte du colonialisme algérien en Kabylie. Il a peur que l'opinion publique kabyle les gagne à la cause de l'indépendance de la Kabylie. Il veut du coup désigner les coupables chez les indépendantistes pour tenter de diviser leurs rangs au profit de ce pouvoir qu’il représente. Qu’il sache que les Kabyles ne sont pas dupes.

Toutefois, je tiens à mettre certaines choses au clair. Idir et Ait-Menguellet font ce qu’ils veulent. S’ils veulent serrer la main à des représentants d’un régime qui a tué des centaines de kabyles, c’est leur problème. Mais les Kabyles ont le droit d'en être choqués et de le déplorer. Cela s’appelle la liberté d’expression et la démocratie. Et j'ajoute que l'insulte n'est pas civique.

Par contre, cette différence de réaction, de leur part, qui consiste à stigmatiser violemment de jeunes kabyles qui ont juste le tort d’avoir eu des réactions émotives mais qui n’ont tué personne et à contrario, serrer la main et faire risette à des gens qui nous malmènent politiquement m’interpelle. Je trouve cela extrêmement grave de leur part. C'est bien sûr leur talent avant tout qui leur a permis d’émerger artistiquement, mais sans les Kabyles auraient-ils pu avoir leur succès ? S'ils sont des artistes de qualité c'est parce qu'ils ont aussi un public kabyle 5 étoiles. Ce n'est pas grâce au pouvoir qui les combattait et qui continue de les combattre en les poussant à ce genre de faux pas qu'ils sont devenus ce qu'ils sont. Il essaie de les instrumentaliser contre nous.

Leur mansuétude, c’est vers ces militants kabyles qu’ils doivent l’orienter. Faire preuve de pédagogie vis-à-vis d’eux. Pas vis-à-vis du pouvoir !

Ont-ils été piégés par le régime ?


C'est à chacun d'en tirer ses conclusions à commencer par nos deux grands artistes.

Vous semblez déçu ...

Je suis déçu car ces hommes ont de l’expérience et ils n’étaient pas obligés d'infliger cela au peuple kabyle qui les respecte tant. Serrer la main de Sellal, être défendus par Amara Benyounès, va être gravé dans l'histoire et j'espère pour eux que leur aura n'en sera pas gravement entamée. J’ose dire qu’ils ont fait preuve d'imprudence. Si je salue l’effort de modération d’Idir dans sa réaction, je suis en revanche outré par celle d’Ait-Menguellet, fort avec les faibles, et faible avec les forts.

Heureusement, la Kabylie est remplie d’artistes dignes, fiers et orgueilleux, qui n’accepteront jamais de se compromettre de cette manière.

Je vous remercie.


ya/sas



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu