SIWEL | Agence kabyle d'information

Plainte à la CPI contre les tueries du printemps noir : le GPK demande l'appui de la gauche allemande die Linke

25/08/2011 - 11:20

BERLIN (SIWEL) — Le ministre des Relations internationales du GPK, Lyazid Abid, a interpellé les députés de la gauche allemande pour apporter leur soutien à la demande de jugement des responsables algériens coupables de la mort de plus de 120 jeunes durant les répressions du printemps noir 2001-2003.


Lyazid Abid (PH/Siwel - Marlene Dittrich-Lux)
Lyazid Abid (PH/Siwel - Marlene Dittrich-Lux)
Lyazid Abid a accusé dans une lettre adressée jeudi aux députés allemands le pouvoir algérien de « livrer une guerre sournoise contre le peuple kabyle, dont, dit-il, il redoute les revendications, incompatibles avec le maintien du régime ».

« Les bavures de l’armée nationale populaire (ANP), conjuguées à une violence terroriste entretenue, sont destinées à faire fuir les investisseurs et vider la Kabylie de ses jeunes, qui sont contraints d'aller chercher du travail ailleurs, en Algérie ou à l'étranger (…) Les militaires entretiennent volontairement, en Kabylie, un climat de terreur », a précisé le responsable kabyle.

« De toutes les régions d’Afrique du Nord, elle comptabilise à elle seule, le macabre record des attentats terroristes perpétrés par des islamistes qui sont dans leur écrasante majorité des étrangers à la Kabylie. A titre d’exemple, du 14 au 21 aout 2011, 7 attentats y sont perpétrés. »

Il a rappelé que depuis avril 2004, la Kabylie héberge plus de 30%des effectifs militaires. « Paradoxalement, la présence en nombre des militaires ne contribue pas à sécuriser la région. Désormais, même les plus sceptiques ont fini par comprendre que la récurrence des attentats meurtriers, la démultiplication des kidnappings jamais élucidés (64 en 4 ans), le nombre élevé des feux de forêts ravageurs en Kabylie, ne sont certainement pas dus au hasard (…) Leur objectif réel, est sinon d’en finir avec l’esprit de résistance kabyle, attaché à la liberté, la démocratie, et le respect des droits humains, du moins de le neutraliser », a affirmé M. Abid.

Abordant les répressions du printemps noir, Lyazid Abid a rappelé que le GPK a déposé plainte auprès de la Cour Pénale Internationale et dont il a souhaité l'appui de la gauche allemande et celui de l’Allemagne pour faire aboutir cette démarche.

uz
SIWEL 251215 AOU 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu