Perturbation sur le réseau routier de Tizi-Ouzou

01/03/2011 - 18:32

TIZI OUZOU (SIWEL) — La rue de la Tour à Tizi-Ouzou est bloquée depuis 24 h par de jeunes chômeurs et des citoyens en colère de la cité 2 000 Mohamed Boudiaf.


Vue de la ville de Tizi-Ouzou. PH/DR
Vue de la ville de Tizi-Ouzou. PH/DR
Face au blocage du projet de réalisation des 100 locaux commerciaux, de jeunes chômeurs ainsi que des citoyens de la cité 2000 de la ville des Genêts ont procédé à la fermeture de la route depuis 24 h.

Aucun responsable local n’est venu entendre les doléances des mécontents. Les jeunes réclament un emploi et une meilleure prise en charge de leurs cités. À Tizi-Ouzou, chaque jour des routes sont bloquées par des citoyens dont la grogne monte face la dégradation de leur cadre de vie.

Par ailleurs, on apprend que de jeunes délinquants ont barré la route reliant Tizi-Ouzou à Alger. Ceux- ci, au niveau de Bordj Ménaiel, prennent pour cible les automobilistes. Sous la menace d'armes blanches, les usagers de la route sont délestés de leurs liquidités. Un droit de passage leur est réclamé : 5 000 DA pour les poids lourds et 2 500 DA pour les véhicules légers. Le phénomène observé sur cet axe routier en fin d'après-midi avant-hier a duré plus de trois heures. Les services de sécurité, pourtant alertés ne sont pas intervenus. Les racketteurs ont opéré en toute impunité au vu et au su du public.

btj
SIWEL 011832 MAR 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu