Passé à tabac par la police algérienne le 20 avril dernier : le jeune kabyle est hors de danger

29/04/2014 - 14:57

TIZI-WEZZU (SIWEL) — Rencontré par le collaborateur de Siwel, le jeune kabyle qui a été traîné par terre par des policiers algériens qui l'ont tabassé à mort lors de la marche du MAK le 20 avril dernier, se dit être hors de danger et raconte la folle journée que lui a fait passer la police de Bouteflika.


Le jeune homme a souligné qu'il avait quitté momentanément la marche lorsque des policiers en civil l'ont surpris, avant d'être passé à tabac et traîné par terre par une meute de policiers enragés.

Il ajoute qu'après plusieurs minutes de torture, il sera emmenée vers le commissariat à coté de la station service Chabane, où il subira un interrogatoire musclé de la part des policiers. Il finira par être lâché vers 22h30.

La victime de la barbarie de la police algérienne est loin du danger.

aai
SIWEL 291357 AVR 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu