Paris : le patrimoine amazigh à l’honneur au nouveau musée de l’IMA à Paris

21/02/2012 - 14:17

PARIS (SIWEL) — Le patrimoine matériel et immatériel amazigh est à l’honneur au nouveau musée de l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris, qui a été officiellement inauguré hier 20 février, à l’occasion du 35e anniversaire de la
création de l’Institut.


Bâtiment de l'IMA à Paris (PHOTO : DR)
Bâtiment de l'IMA à Paris (PHOTO : DR)
Le musée expose dans sa nouvelle version la diversité culturelle des 22 pays co-fondateurs de l'IMA. Ouvert au public en 1987. L'Institut était jusqu'ici dédié au seul art islamique.

Une trentaine d’objets ayant trait à la vie quotidienne des Berbères, en tant que premiers habitants de l’Afrique du Nord, sont mis en évidence dans ce nouveau musée, tous évoqués dans une approche thématique.

Sur fond musical, des objets de culture berbère sont présentés tout le long du parcours. On y distingue notamment « tasselbalt », jarre de Kabylie faite de terre cuite, « taftilt », lampe à huile kabyle enduite de vernis à base de résine ou la « gelassa », cruche double du Rif marocain.
Des objets de la vie quotidienne des Touaregs sont également exposés.

Dans le domaine de l'art musical : instruments, danses et chants amazighs sont présentés.

Les expositions s’adressent à tout visiteur curieux de découvrir la culture des sociétés amazighes, substrat culturel des pays d'Afrique du Nord. La conservatrice dira cependant que celles-ci intéresseront « tout visiteur ayant soif de découvrir la culture des sociétés du monde arabe dans ses origines ».

Le nouveau concept, repositionne le musée au cœur de l’institution en intégrant les différentes composantes et richesses culturelles de ce qui est couramment appelé « Monde arabe » . Le musée est ouvert aujourd'hui mardi 21 février au grand public.

cc/bbi
SIWEL 211417 FEV 12









Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu